Israël renforce sa coopération avec l’Afrique
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
jeudi 22 septembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 22 Septembre 2016 à 08:19

Israël recherche de nouveaux partenaires internationaux et s’intéresse aux économies émergentes du continent africain. Le point avec Ecomnews Med.

Le 4 juillet dernier, Benyamin Netanyahou débarquait en Ouganda. Ce fut alors la première fois qu’un chef de gouvernement israélien foulait officiellement le sol de l’Afrique de l’est depuis un demi-siècle.

Plus qu’une simple tournée de courtoisie diplomatique, Israël entend muscler ses relations avec des pays comme l’Ouganda, le Kenya et l’Ethiopie, mais aussi le Ghana et le géant nigérian, en assurant dans un premier temps le financement de plusieurs projets de développement tout en favorisant la démocratisation des nouvelles technologies dans les secteurs de l’agriculture ou encore de l’enseignement…

Cap sur l’Afrique pour Israël

« Un bassin de consommateurs potentiels, enthousiastes et désireux de consommer et de dépenser ». Le constat du dernier rapport du cabinet d’étude Boston Consulting Group (BCG) abonde dans le sens de la stratégie du gouvernement israélien dans le continent africain. D’ici 2020, le continent comptera quelque 1,1 milliard de consommateurs : une aubaine pour les sociétés de l’Etat hébreu qui souhaitent diversifier les débouchés de leurs produits.

C’est donc en toute logique que Benjamin Netanyahou a annoncé au début de l’été un plan de plus de 11 millions d’euros dans le dessein de renforcer les liens économiques avec le continent et par la même occasion pousser les start-up de la région en manque de financement et d’accompagnement à l’international.

Outre les considérations économiques et géostratégiques, le périple du chef du gouvernement israélien présente une forte dimension symbolique : son frère aîné, Yonatan Netanyahou, est mort lors de l’action d’un commando israélien dont il faisait partie pour libérer des otages israéliens enlevés par des palestiniens du Front populaire de Libération de la Palestine soutenus par des Allemands des Revolutionäre Zellen, à l’aéroport d’Entebbe en Ouganda.

De nouvelles alliances

De nombreuses grandes sociétés israéliennes sont solidement implantées dans les pays de l’Afrique, principalement dans sa partie orientale, opérant principalement dans les domaines de la sécurité, de l’armement, de l’extraction et du commerce du diamant et, plus largement, des métaux précieux. Les travaux de la centrale thermique au gaz naturel de Songon-Dagbé à Abidjan devraient débuter en octobre prochain, sous la houlette du géant israélien Telemania, pour un montant de 500 millions d’euros. 800 embauches sont prévues pour la construction.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *