L’Union Européenne apporte son soutien financier au secteur de l'énergie égyptien
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 30 septembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 30 Septembre 2016 à 09:42

Le gouvernement égyptien mise sur le secteur énergétique pour contribuer à la relance économique. L’Union européenne participe financièrement à l’effort dans ce secteur porteur.

Le directeur-adjoint de la délégation de l’UE en Egypte, Reinhold Brender a déclaré que le soutien de l’Union européenne au secteur énergétique égyptien s’élève à 200 millions d’euros.

Une partie de ces fonds ont déjà servi à la mise en œuvre de nouvelles capacités énergétiques. La somme de 500 millions d’euros a également été injectée dans le secteur énergétique pour l’installation de sous-stations électriques et de lignes de transmissions afin d’accroitre la connectivité du réseau électrique égyptien.

Des millions injectés dans le secteur énergétique

Parmi les nouvelles capacités énergétiques élaborées par l’Union Européenne, Alstom Grid, société d’équipement et ingénierie pour les réseaux électriques haute tension avait déjà signé un contrat d’environ 12 millions d’euros avec l’opérateur égyptien de transmission d’électricité (EETC) en 2012.

Ce contrat était destiné à la production et la fourniture d’un poste à isolation gazeuse (GIS) pour le plus grand parc éolien terrestre en Egypte d’EETC à Gabel El Zay. Ce terrain rempli d’éoliennes d’une capacité de 200 Mega Watts couvre une superficie de 625 km² et a été financé par la banque allemande pour la reconstruction (kfw).

En janvier dernier, le directeur exécutif d’une branche de l’EFG Hermès, Bakr-Abdel-Wahab, prévoyait d’injecter entre 6 et 7 milliards de dollars (5 et 6 milliards d’euros) dans le secteur énergétique égyptien.

En Egypte, la nouvelle législation sur le gaz ainsi qu’un nouveau régulateur du secteur ont été tous les deux été mis en place dans le cadre de la conception de l’Integrate Sustainable Energy Strategy for 2035.

Le secteur énergétique égyptien représente, depuis quelques années, une réelle opportunité pour le secteur privé. Son marché est évalué par la banque d’investissement EFG Hermès, à 6 milliards de dollars (5.4 milliards d’euros).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *