Orange Telecom et 2 autres opérateurs renoncent à la licence 4G en Egypte
#Actualite #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 3 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 3 Octobre 2016 à 07:30

L’Egypte représente le premier marché en termes d’utilisateurs du géant Orange. Ce groupe, présent depuis 1998 en Egypte, détient plus de 33 millions d’utilisateurs. Cependant, le groupe vient de renoncer à une offre du gouvernement Egyptien.

La filiale du groupe télécom français, Orange Egypt renonce à la licence de quatrième génération (4G) proposée par le régulateur des télécom en Egypte. Selon un communiqué, l’opérateur a pris cette décision « à la lumière des conditions actuelles ».

Un désintérêt constaté pour la licence 4G ?

L’opérateur n’est pas le seul à avoir renoncé à cette quatrième licence. L’émirati Etisalat et l’opérateur britannique Vodafone n’ont pas non plus répondu à l’appel d’offre à la date limite de dépôt des candidatures fixée au 22 septembre dernier par le gouvernement égyptien qui a annoncé privilégier les trois opérateurs locaux aux opérateurs internationaux.  

L’opérateur historique monopolisant les lignes fixes égyptiennes, Telecom Egypt, a annoncé l’acquisition de la licence 4G pour la somme de 7 milliards de livres égyptiennes (714 millions d’euros) le mois dernier. Il pourra donc, pour la première fois, entrer sur le marché des téléphones portables.

Le 8 mars dernier, tandis que l’acquisition de la 4G par Télécom n’était alors qu’un projet en cours, Stéphane Richard, le PDG du groupe Orange avait rendu visite au Premier ministre égyptien, Sherif Ismail à l’occasion du passage de l’opérateur Mobinil à la marque Orange.  Au cours de l’entretien, Mr. Richard avait partagé sa réticence concernant le projet d’acquisition en rappelant qu’en Europe, l’heure était à la concentration et non pas à la concurrence.

Un appel d’offre à l’international

Suite au refus de 3 opérateurs sur 4 à l’acquisition de la 4G en Egypte, plusieurs acteurs du marché international se sont montrés intéressés par cette offre. Il s’agit de Saudi Telecom, China Telecom et Lebara Mobile.

Durant les six premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Orange en Afrique et au Moyen Orient a enregistré une hausse de 3.3%. Il confirme avec cette hausse, que la zone MENA est la plus porteuse et dynamique de toutes les zones couvertes par le Groupe français. Au même moment, l’opérateur a bouclé quatre acquisitions africaines représentant 12 millions de clients.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *