Express Air Cargo, une nouvelle compagnie aérienne tunisienne de fret se lance à l’international
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Recrutement #VieDesEntreprises #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 6 octobre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 6 Octobre 2016 à 07:46

Comme beaucoup de secteurs tunisiens, le secteur aéronautique a connu des difficultés qui ont freiné son développement suite à la crise touristique. Une nouvelle compagnie de fret tunisienne vient d’être lancée et compte créer de l’emploi.

La nouvelle compagnie aérienne tunisienne baptisée « Express Air Cargo » a été lancée mardi 4 octobre 2016 à Tunis lors de la cérémonie de signature de l’agrément d’exploitation aérienne (AOC) de la société. La compagnie confirme qu’elle est à 100% tunisienne. Le PDG d’Express Air Cargo, Anis Riahi et le ministre tunisien des transports Anis Ghedira étaient présents.

Un projet à l’international

Mr. Riahi a déclaré que le budget initial est de 22 millions de dollars mais que l’objectif est d’atteindre une flotte de 12 avions d’ici fin 2018 pour un investissement global de 80 millions de dollars. Il prévoit en premier lieu, de couvrir la zone nord-africaine ainsi que Malte, l’Espagne, l’Allemagne et la France. C’est en janvier prochain que la compagnie couvrira des transports entre la Tunisie et l’Afrique de l’ouest et centrale.

Les activités de la société débuteront leurs activités à l’aide de deux Boeing 737 d’une capacité de 20 tonnes chacun. Depuis le lancement, plus d’une centaine d’employés tunisiens ont été engagés. Ils ne seront pas les derniers à franchir la porte de la compagnie puisque 450 tunisiens devraient être accueillis d’ici 2019.

C’est dans un contexte d’instabilité économique et d’une volonté citoyenne de relancer l’économie du pays que plusieurs hommes d’affaires se lancent dans de tels projets générateurs d’emplois, de produits et d’investissements.

Le ministre targue les opportunités d’un tel projet

D’après le ministre, “le fret aérien joue un rôle important dans les activités économiques avec environ 35% des échanges commerciaux internationaux“. Cependant, les temps durs font que ce secteur ne dépasse pas les 3% de marchandises transportées.

De même, la société tunisienne n’accordera que 7% de ses activités au marché tunisien et se focalisera sur les transports entre les pays, dont une plateforme d’accueil de marchandises à l’aéroport de Paris Charles-de-Gaulle ainsi qu’une plateforme à Casablanca.

Le ministre, mettant en lumière l’importance de ce projet dans le secteur aérien déclare que « ce lancement entre dans la cadre de notre stratégie quinquennale pour renforcer le secteur du transport aérien de marchandises, l’économie et l’export de la Tunisie. Il faut savoir que ce secteur représente 35% des échanges commerciaux dans le monde avec plus de 50 millions de tonnes transportées chaque année. Un chiffre qui devra atteindre les 150 millions de tonnes en 2030 ».

 Il ajoute que « Ce projet boostera la compétitivité de nos compagnies aériennes en ouvrant de nouveaux marchés en Afrique notamment. La Tunisie pourra ainsi profiter pleinement de sa situation géographique avantageuse et devenir un hub entre l’Afrique et l’Europe. Nous sommes ouverts à tous les projets privés qui détiennent un fort potentiel pour l’emploi des jeunes diplômés et nous accompagnerons ce projet afin qu’il atteigne ses objectifs ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *