L’Institut Choiseul dresse le palmarès des 100 leaders qui feront l'économie de l'Afrique
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #ALGERIE #EGYPTE #MAROC #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 6 octobre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 6 Octobre 2016 à 14:51

Plusieurs jeunes leaders de moins de 40 ans originaires d’Afrique du Nord sont en tête de liste d’un classement couvrant 54 nationalités. Le Maroc est en tête de liste mais d’autres pays tirent leur épingle du jeu.

L’édition 2016 du classement des 100 leaders économiques de demain appelés à jouer un rôle majeur dans un avenir proche du think tank Choiseul. Ce palmarés est dominé par les marocains en première place, suivi des nigérians, des kenyans et des sud-africains.

L’Afrique du Nord riche en leaders économiques

Les pays d’Afrique du Nord ont une place importante dans ce classement, avec plus de 24 leaders marocains, égyptiens, algériens et tunisiens sur les 100 classés.

Le Maroc se retrouve à la tête des pays africains. Il compte 10 leaders dans ce classement, dont 6 dans le top 50. Il s’agit de Mehdi TAZI qui est à la fois second du classement africain et premier leader nord-africain. Il est suivi de Badr Alioua et de Saad Sefrioui en 22ème et 33ème places respectivement.  

Les 3 premiers leaders marocains ont étudié dans les universités : Télécom ParisTech, INSEAD, Polytechnique de Paris, Université de Paris et l’HEC Montréal. Aucun d’entre eux n’a effectué ses études supérieures au Maroc.

L’Egypte est en seconde place du classement nord-africain avec 6 leaders nationaux. C’est une femme qui se positionne en première place. Elle s’appelle Minoush Abdel-Meguid et a étudié à la prestigieuse université d’Harvard et à l’université américaine du Caire. Elle occupe la 10ème place du classement africain. On retrouve juste en dessous, à la 12ème place, Basil El Baz, également alumni d’Harvard.

L’Algérie intervient en troisième place des pays maghrébins avec cinq leaders classés. Le premier est à la 6ème place du classement. Il s’appelle Sahbi Othmani et a étudié à ESC Tunis et EDHEC Nice. Il est suivi de Sami Mainich en 44ème place et Samir Karoum en 52ème place.

La Tunisie se retrouve en quatrième place avec ses 3 jeunes leaders tunisiens, à savoir Mme.Safia Hachicha, à la 15ème place, placée 30ème l’année passée, Mr. Walid Loukil, (30e), et Mr. Sami Mhiri (71e).

Une étude bien élaborée

Ce classement a été réalisé par l’institut pour la politique et la géo-économie, Choiseul qui publie chaque année une édition qui « identifie, recense et classe les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins, appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique du continent dans un avenir proche ».

La place de chacun des lauréats dans le classement final a été obtenu par la somme des points obtenus dans différentes catégories le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership, l’image, la réputation et le parcours compétences.

Pour ce qui est des pays en tête du classement, on retrouve le Maroc (10), le Nigeria et le Kenya (9), l’Afrique du Sud (7), l’Egypte (6), la côte d’Ivoire (6) et l’Algérie (5). Pour les leaders du classement, le tanzanien Mohamed Dewji, le marocain Mehdi Tazi, le zimbabwéen Busisa Moyo, le sud-africain Zukie Siyotula et le nigerien Igho Sanomi.

Un reportage de l’Institut Choiseul sur un évenement centré sur les jeunes leaders économiques en Afrique :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *