Le PJD arrive en tête des élections marocaines
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EnDirectDe #Politique #MAROC
Karl Demyttenaere
lundi 10 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 10 Octobre 2016 à 16:00

Le vendredi 7 octobre, plus de 16 millions de marocains étaient convoqués aux urnes pour élire leurs 395 députés. La formation du Premier ministre sortant Benkirane est arrivée en tête mais ne dispose pas de la majorité absolue.

Le Premier ministre Benkirane (3ème en partant de la gauche) fêtant sa victoire

En novembre 2011, peu après la révision constitutionnelle, Abdelilah Benkirane est devenu Premier ministre du Maroc alors que son mouvement, le Parti Justice et Développement (islamiste modéré) avait remporté une victoire historique.

Au scrutin du 7 octobre dernier, malgré un bilan en demi-teinte, le PJD est parvenu à distancer son principal rival : le Parti Authenticité et Modernité, fondé par Fouad Ali El Himma en 2008. Cet ancien conseiller du roi a crée cette formation en fusionnant 5 partis politiques. Le mouvement, réputé proche du Palais, est dirigé depuis janvier dernier par Ilyas El Omari

Ce dernier ne pourra devenir Premier ministre, son parti a obtenu 102 députés contre 125 pour le PJD sur une chambre composée de 395 élus. En troisième position, on retrouve les conservateurs du Parti de l’Istiqlal avec 46 sièges dirigé par Hamid Chabat. Derrière cette force, le parti historique de la lutte pour l’indépendance, le Rassemblement national des indépendants (RNI) arrive en 4ème place avec 37 députés élus

Malgré sa victoire, le PJD ne dispose pas de la majorité absolue et devra s’appuyer sur des alliés pour former une coalition. 

A noter que pour l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) qui a observé le 7 octobre 2016, ces élections ont été mené ‘‘avec intégrité et en parfaite transparence’’.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *