Au Liban, la 2ème phase de développement du port de Tripoli est lancée
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #LIBAN
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 13 octobre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 13 Octobre 2016 à 08:04

Après le port de la capitale libanaise, c’est celui de la seconde ville du pays, Tripoli, qui va être agrandi. La seconde phase du projet de développement du port est lancée.

La seconde phase du projet de développement du port de Tripoli est lancée, d’après les déclarations du ministre des Travaux publics et du Transport, Ghazi Zeaïter le 26 septembre dernier.

Le port de Tripoli voit plus grand

Les travaux seront réalisés par la société Mouawad-Eddé, qui avait déjà réalisé les travaux de la première phase, pour un montant de 7,8 millions de dollars (7.1 millions d’euros) dans le but d’agrandir la zone de stockage des conteneurs de 24 000 à 70 000 mètres carrés.

Cette construction intervient dans le cadre d’une stratégie de développement des infrastructures portuaires du pays selon Mr. Zeaïter qui souligne le fait que la ville de Tripoli envisage de devenir une plaque tournante pour la reconstruction de la Syrie.

Le ministère des Travaux publics et du Transport assurera le financement et déclare être en pleine négociation avec la Banque Mondiale, le Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) ainsi que la Banque islamique.

La première phase de construction du port de Tripoli du Liban a consisté à la mise en place d’une partie des infrastructures électriques et sanitaires du port et a été financée par l’opérateur du terminal porte conteneur du port, Gulftainer pour un montant de 10 millions de dollars (9.1 millions d’euros).

Le 2ème port du Liban

Deuxième port libanais après celui de Beyrouth, le port de Tripoli a généré plus de 8.8 millions de dollars (8 millions d’euros) de revenus sur les sept premiers mois de cette année contre les 149.9 millions de dollars (136 millions d’euros) à Beyrouth. Equipé d’un terminal d’une capacité de 200 000 conteneurs par an, il devrait être équipé de deux grues géantes pour traiter les gros navires d’ici la fin de l’année.

Les compagnies de transport maritime United Arab Shipping Company (UASC) basé à Koweït et le turc Arkas container Transport SA ont intégré Tripoli dans la liste des ports desservis par leurs flottes en Avril dernier.

Le président de Gulftainer au Liban, Antoine E. Amatouri explique : « En attendant l’installation, l’été prochain, de quatre grues géantes capables d’intervenir sur les plus gros bâtiments, les conteneurs seront déchargés à Beyrouth avant d’être acheminés à Tripoli par navette à un tarif réduit ».

Pour en savoir plus sur les infrastructures portuaires au Liban, découvrez ce reportage de la chaîne MTV Lebanon (en Arabe) sur le port de Beyrouth 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *