La Jordanie et Israël signent un important contrat gazier de 10 milliards de dollars
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Karl Demyttenaere
jeudi 13 octobre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 13 Octobre 2016 à 10:02

Fin septembre, un consortium américano-israélien développant les réserves israéliennes de gaz en mer Méditerranée a annoncé la signature d’un premier accord de fourniture de gaz à la Jordanie. Que prévoit concrètement ce contrat géant ?

Le célèbre gisement Leviathan au large d’Israël compte déjà un premier client : la Jordanie. Le principal partenaire du consortium chargé de son exploitation, l’américain Noble, a déclaré dans un communiqué qu’un accord signé avec la National Electric Power Company of Jordan (NEPCO) portait sur 8,4 millions de mètres cubes de gaz par jour sur une période de 15 ans, avec une option de 1,4 million de mètres cubes supplémentaires.

Dans sa déclaration, l’entreprise précise que ce contrat porte sur environ 10 milliards de dollars et la fourniture devrait être enclenchée en 2019, correspondant au début de l’exploitation du gisement de Leviathan.

Un gisement géant au large d’Israël pas encore exploité

Et pour cause, ce gisement découvert en 2010 n’est pas encore exploité, contrairement au champ de Tamar. C’est depuis ce dernier gisement que le consortium fournira dès fin 2016 du gaz à deux autres compagnies jordaniennes, Jordan Bromine Company et Arab Potash Company

Les membres du consortium chargé de l’exploitation de ces gisements prometteurs de Tamar et Leviathan, l’américain Noble ainsi que les israéliens Delek et Avner Oil Exploration, espèrent décrocher d’autres contrats avec les pays voisins comme l’Egypte, seul pays arabe ayant signé un traité de paix avec Israël, avec la Jordanie.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *