Le Liban se retrouve en 7ème place des meilleures économies arabes
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #LIBAN
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 17 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 17 Octobre 2016 à 08:49

Le Liban se retrouve en haut d’un classement économique canadien grâce à la taille de son secteur public ainsi qu’à son accès au financement. Cependant, des progrès sont à faire au niveau de la liberté et de la sécurité.

L’institut canadien Fraser a encore une fois classé le Liban en 7ème position au niveau des libertés économiques parmi 16 pays arabes. L’institut lui attribue la 76ème place mondiale sur les 159 pays analysés cette année. Il conserve donc la même position que l’année précédente avec une note de 7.06 points sur une échelle de 10.

Le Liban en 1ère ligne des pays arabes économiquement libres

La note attribuée est au-dessus de la moyenne régionale (6.63 points) et des pays hors du Conseil de coopération du Golfe (6.13). Cependant, les pays de la CCG, dont l’Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar enregistrent une moyenne légèrement au-dessus avec 7.48 points, soit un écart de 0.42 points.

Le pays du Cèdre jouit d’un secteur public de grande taille qui le classe en première position dans la région pour ce facteur. Il est suivi par la Jordanie et les Emirats arabes. Cette position est le fruit de la mesure de l’allocation des ressources et des biens et services dans un pays en se focalisant sur l’initiative individuelle et des marchés plutôt que sur l’aspect politique.

L’étude a également mesuré le degré de facilité qu’ont les banques à utiliser des devises étrangères à travers des comptes nationaux et étrangers. La Jordanie et Bahreïn cède la première place au Liban pour le top 3 de ce facteur. Le Liban se retrouve en 13ème position sur les 16 pays de la région concernant sa liberté et la sécurité dans le pays.

L’institut Fraser se base sur cinq grands facteurs de liberté économique qui s’articulent autour de plus de 39 variables. Il s’agit de la liberté et la sécurité permises par les structures légales en place, la taille de leur secteur public, l’accès aux financements, la possibilité de commercer à l’étranger ainsi que la régulation du crédit, du travail et du monde des affaires.

Comprendre le Liban et son économie en 70 secondes avec Ecomnews Med :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *