L’Arabie Saoudite coupe le robinet d’or noir à l’Egypte
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mardi 18 octobre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 18 Octobre 2016 à 07:11

Guerre froide en mer Rouge ? Le Caire et Ryiad, deux partenaires de longue date, voient leurs relations se dégrader fortement. L’Arabie Saoudite vient de suspendre ses livraisons de pétrole à l’Egypte.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi

La compagnie nationale pétrolière saoudienne Aramco a décidé de suspendre ses livraisons de fuel à l’Egypte pour le mois d’octobre. Même si l’Egypte a présenté ce litige comme un un simple différend commercial, la mesure a été interprété comme une sanction du royaume wahhabite après le soutien de l’Egypte à la résolution russe sur la Syrie, repoussée le 8 octobre par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Une sanction politique ?

L’Arabie Saoudite, important soutien financier de l’opposition à Assad en Syrie, aurait peu apprécié le ralliement de son vieil allié à ce texte proposé par la Russie. Bien que favorable à à une cessation des hostilités, cette résolution restait muette sur les violents bombardements qui frappent depuis trois semaines Alep, notamment par l’aviation russe. 

Même si, durant la même séance, l’ambassadeur égyptien a également voté en faveur de la résolution rivale proposée par la France, un texte plus ferme concernant Alep mais confronté à un veto de Moscou, la colère de Riyad n’a pas été calmée.

Une situation délicate pour l’Egypte

Ainsi, le royaume saoudien a décidé de suspendre ce mois-ci la livraison de produits pétroliers au Caire, pourtant vitale pour le pays. Cette mesure a forcé l’Egypte à lancer en urgence des appels d’offre pour son approvisionnement en pétrole pour le mois d’octobre.

A noter que le pays importe chaque mois 1,75 million de tonnes de produits pétroliers, dont 40% en provenance d’Arabie Saoudite. La réaction de Ryiad est d’autant plus étonnante qu’en avril 2016, l’Arabie Saoudite avait passé un accord de plus de 20 milliards de dollars avec l’Egypte pour la fourniture de 700 000 tonnes de produits pétroliers par mois pendant cinq ans.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *