Le gaz algérien se lance à la conquête de marchés au Moyen-Orient
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
mardi 18 octobre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 18 Octobre 2016 à 07:51

L’Algérie mise sur l’explosion de la demande en GNL (Gaz Naturel Liquéfié) au Moyen-Orient et en Turquie pour développer sa clientèle, avant l’arrivée de nouveaux concurrents africains.

La société publique algérienne Sonatrach cherche à stimuler sa production de gaz naturel en misant sur l’explosion de la demande au Moyen-Orient et en Turquie pour développer sa clientèle.

En effet, l’entreprise serait actuellement en discussion avec l’Egypte concernant un appel d’offres international afin de s’approvisionner en 120 cargaisons de gaz naturel liquéfié, en début 2017.

L’Algérie se positionne étant donné l’arrivée de pays comme le Mozambique, le Sénégal et la Mauritanie qui vont entrer bientôt sur le marché. A noter que les Etats-Unis compte aussi considérablement augmenter leur production, à l’horizon 2020.

Face à cette concurrence, l’Algérie et la société Sonatrach veut se positionner au Moyen-Orient, devenu le principal porteur de la demande mondiale de GNL avec le ralentissement de la demande en Asie et en Europe. De plus, les importations de GNL dans cette partie du monde ont été multipliés par deux en 2015, pour atteindre 10 millions de tonnes métriques.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *