La Tunisie adopte un ambitieux plan quinquennal pour son secteur de la santé
#ASavoir #Actualite #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 20 octobre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Octobre 2016 à 08:51

Le secteur hospitalier tunisien souffre d’une mauvaise réputation auprès de la société civile. Ce nouveau plan quinquennal prévoit de construire plus de centres et de faire un grand état des lieux.

Le directeur de la planification et des études au ministère de la Santé en Tunisie, Dr. Anis Klouz a indiqué le 14 octobre que le plan quinquennal du développement régional de santé de 2016/2020 prévoit la création de 3 centres hospitalo-universitaires, 4 hôpitaux régionaux, un hôpital pour enfants et un autre spécialisé dans la cancérologie.

Elaboration d’un plan Quinquennal pour l’amélioration des prestations sanitaires

Ce dernier estime que la réalisation de ces projets dépend de l’approbation de l’assemblée des représentants du Peuple (ARP). Le docteur Klouz a souligné l’importance de la formation des responsables du ministère et des directeurs d’hôpitaux régionaux dans le but de les initier aux techniques d’élaboration d’un plan régional.

Il ajoute qu’il “s’agira également de faire un état des lieux des services sanitaires dans les régions et de mettre en place une stratégie qui servira d’appui pour le ministère afin de mettre en œuvre ses programmes visant à améliorer les prestations sanitaires”.

Promotion de la santé de proximité et réduction des disparités régionales

L’accent a également été mis par la ministre de la santé, Samira Merai sur la nécessité de promouvoir la santé de proximité et de réduire les disparités régionales à travers la mise en place d’une politique régionale sanitaire participative, responsable et adaptée aux besoins des citoyens, tout en étant en accord avec l’orientation stratégique nationale.

Zouheir Jemaa, porte-parole du dialogue sociétal a appelé les responsables régionaux de la santé à engager un dialogue avec la société civile dans le but de restaurer la confiance des citoyens envers les hôpitaux. Il est à noter que les hôpitaux tunisiens souffrent d’une très mauvaise réputation causée par un grand nombre de scandales liés à la mauvaise maintenance sanitaire des hôpitaux et au manque d’assistance des patients hospitalisés.

Interview de la Ministre de la Santé Samira Merai par Mosaïque FM (en arabe) : Le système de santé tunisien est souffrant

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *