#ASavoir #Actualite #Agenda #AvisDExperts #BonsPlans #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #PhotosEtVideos #Politique
Karl Demyttenaere
vendredi 21 octobre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 21 Octobre 2016 à 08:41

Le Festival Cinemed se déroule du 21 au 29 octobre à Montpellier, l’édition de cette année met en avant la Tunisie. Bernard Travier, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole en charge de la Culture, nous explique ce choix et l’importance de la culture dans le contexte tunisien actuel.

Cinemed veut donner la parole des cinématographies émergentes du bassin méditerranéen, une tribune offerte à de nombreux cinéastes témoignant des bouleversements politiques et culturels de leur pays. Le Festival a choisi cette année de donner la parole à la Tunisie, cinq ans après la révolution de jasmin, mouvement précurseur  d’un vaste soulèvement populaire dans le monde arabe.

Pourquoi ce choix ? “La Tunisie est un pays méditerranéen et c’est un pays emblématique” explique Bernard Travier, rajoutant “on voit émerger toute une génération de jeunes réalisateurs tunisiens susceptibles de porter un regard sur la société (…) et ayant des choses à dire”.

Pour le Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, la Tunisie est une cible et elle doit être soutenue, “la transition démocratique se fait sur la durée” souligne-t-il avant de réaffirmer que “la création artistique est le symbole de la liberté“.

Dans ce cadre, on peut noter la présence à Cinemed des réalisateurs Mohammed Ben Attia, Leyla Bouzid, Raja Amari, Kaouther Ben Hania, Walid Mattar, Nejib Belkhadi, des producteurs Dora Bouchoucha et Imed Marzouk, des organisateurs des Journées Cinématographiques de Carthage qui fêtent cette année leurs 50 ans.

Bernard Travier, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole en charge de la Culture

Un évenement incontournable

Carole Delga, présidente de Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée, a ouvert en présence de Aurélie Filippetti, présidente du festival et ancienne ministre de la Culture, le Festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier (Cinemed) le 21 octobre à l’Opéra Berlioz.

A la veille de cette 38ème édition, Carole Delga a rappelé son attachement à la culture, et en l’occurrence à la création audiovisuelle. La Région y consacre plus de 3 millions d’euros en 2016 pour permettre l’écriture, le développement et la production des œuvres audiovisuelles et cinéma.

Le mot de Carole Delga

« Avec plus d’une centaine de films à l’affiche, Montpellier va une nouvelle fois se voir offrir pendant neuf jours le meilleur du 7ème Art d’hier et d’aujourd’hui en version méditerranéenne. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est heureuse et fière d’être partenaire historique de ce festival qui propose aussi et notamment, des rencontres et des débats, des expositions, un festival de films lycéens, une journée des métiers du cinéma et de l’audiovisuel…

Depuis bientôt quarante ans, Cinemed contribue fortement à faire de notre territoire une terre de cinéma et à participer à son rayonnement.

Je tiens à saluer ici tout particulièrement la nouvelle présidente du festival, Aurélie Filippetti et son nouveau directeur, Christophe Leparc. J’aurai, dans quelques jours, l’occasion de souhaiter, à toutes et à tous un excellent Cinemed 2016, riche en vagabondages et en belles découvertes cinématographiques.»

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *