Quel rôle peut jouer la diaspora algérienne dans son pays selon nos lecteurs ?
#ASavoir #AnalyseEconomique #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #ALGERIE
Karl Demyttenaere
lundi 24 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 24 Octobre 2016 à 07:56

Suite à notre série d’articles consacrés à la diaspora algérienne et à son important potentiel, vous avez été nombreux à réagir. Retour sur les explications, avis et opinions des lecteurs d’ Ecomnews Med sur cette question.

La diaspora est un sujet de débat en Algérie. Après notre analyse, les lecteurs d’Ecomnews Med ont tenu à exprimer leurs avis.

Certains, comme Mouloud Baziz, appelle de leurs vœux son retour pour dynamiser l’économie de l’Algérie : « qu’elle soit la bienvenue pour apporter sa contribution au développement du pays. D’ailleurs tous les pays du monde ont besoin de leur diaspora pour les aider dans de nouvelles créations de projets, surtout que ces diasporas ont beaucoup d expériences dans de nombreux domaines scientifiques et technologiques. Leur apport est très bénéfique pour leur pays d’origine, évidemment si ils trouvent les facilités pour concrétiser leurs projets ».

Encourager les investissements de la diaspora

Précisément, comment l’Algérie peut attirer sa diaspora ? Selon Djamel Ait Amrane « Pour que l’Algérie devienne attractive pour sa diaspora, il faut mettre de l’ordre, par une bonne gouvernance qui aura pour corollaires : crédibilité, compétence, transparence, efficacité, etc. ».

Khelaf Aloui a également tenu à réagir « Comment faire appel à la diaspora, quand ceux qui sont sur place rencontrent embûches et tracas au quotidien » notre lecteur va plus et donne ses préconisations : « L’aide consiste à libérer totalement l’acte d’investir, accorder des facilités dans l’attribution des assiettes de terrain dans des zones appropriées et aménagées, facilitation et traitement juste et rapide des demandes d’investir, liberté du choix géographique des projets ».

Néanmoins, les avis de nos lecteurs sur la diaspora algérienne en général restent très variés : « La diaspora algérienne est le trait d’union entre l’Algérie et le monde » pour Yamina Zerdazi tandis que Larbi Laliam estime que « la force de la diaspora c’est de revenir l’espace d’un mois en été pour enflammer les prix des consommations, se pavaner et constater avec un peu de sadisme, la situation de leurs concitoyens ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *