Tomer Hen : millionnaire à 21 ans !
#ASavoir #CultureSport #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
lundi 24 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 24 Octobre 2016 à 08:15

A seulement 21 ans, Tomer Hen est un PDG qui génère des millions de dollars. Retour sur le parcours du jeune entrepreneur israélien.

Après notre portrait de Shimon Peres, voici le portrait d’un leader d’un autre type. Attardons nous un instant sur Tomer Hen, un self-made millionnaire qui illustre parfaitement les perspectives immenses qu’offre Israël à ses jeunes entrepreneures. A seulement 21 ans, Tomer Hen est déjà un vétéran de sa profession ! Une fortune familiale ? Un héritage ? Pas vraiment… On vous dit tout !

Un jeune débrouillard « malin »

Alors que certains commerçants israéliens parcouraient le monde pour commercialiser les produits de la Mer Morte, très prisés pour leurs vertus thérapeutiques et cosmétiques, le jeune Tomer le faisait depuis chez lui sur eBay, à 13 ans.

En bon entrepreneur, Tomer sent son heure de gloire sonner en 2009. Les iPhones inondent le marché israélien. C’est l’occasion pour Tomer de contacter des développeurs d’applications mobiles en se faisant passer pour un expert de la publicité mobile.

« Je leur ai donné un tas de mots-clés », explique le jeune millionnaire. « Je ne comprenais pas ce que je leur disais, mais ça sonnait bien ! C’était par téléphone et courriel. Ils ne savaient pas quel âge j’avais ». En réalité, Tomer ne savait même pas comment poster une annonce. A force de persévérer, il apprend à manier les outils du web, mais aussi à adapter son langage à sa cible. Résultat des courses : il gagnait déjà des milliers de dollars par mois à 16 ans.

Enseignement et affaires

C’est en 2014 que Tomer fonde MobCo qui compte aujourd’hui une dizaine d’employés (tous plus âgés que lui). La société offre des services de marketing et de publicité mobile. Pour financer sa nouvelle pousse, Tomer Hen avait fondé le Tomer Hen Mobile Marketing College, une école où il forme de jeunes talents dans le monde de la publicité mobile.

En 2013, il affirme que 2 500 personnes ont assisté à ses cours. Interrogé sur ses projets futurs, Tomer insiste sur la volatilité du monde entrepreneurial. « Je ne peux pas penser à ce que sera l’année prochaine. Ils me demandent ce que je veux faire dans 10 ans. Il y a 10 ans, j’étais en cinquième »…

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *