Pénurie de sucre en Egypte : nouveau coup dur pour l'économie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
mardi 25 octobre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 25 Octobre 2016 à 08:21

En Egypte, la différence entre la production et la consommation de sucre est comblée par d’importantes importations. Hausse des prix, manque de devises… les obstacles sont de plus de plus nombreux pour importer ce produit incontournable pour les consommateurs égyptiens.

L’Egypte est touchée par une profonde pénurie de sucre qui touche plus particulièrement les populations vulnérables. Avec plus de 3 millions de tonnes de sucres consommées par an pour seulement 2 millions de tonnes produites localement, le pays se retrouve contraint d’en importer 1 million, ce qui l’oblige à mobiliser une partie de ses réserves en devise.

Importation de sucre, un danger pour l’Egypte

L’importation de sucre est en même temps confrontée à la récente hausse des prix de la matière première qui a augmenté de 50% depuis 2015. En outre, les restrictions sur les allocations de dollars obligent les importateurs à se tourner vers le marché noir, ni contrôlé ni limité. Cette voie de l’illégalité les contraint à acheter le dollar à 15 livres à la place des 8.8 livres sur le marché officiel actuel.

Afin de minimiser la vague de pénurie de sucre sur le territoire, le gouvernement a procédé à la limitation de la quantité de sucre vendu sur les points de ventes subventionnés. Les commerçants sont désormais limités à 2 kilos de sucres par personne et par mois.

Hausse des prix et pénurie, un mauvais duo

Cette pénurie se glisse dans le naufrage économique de l’Egypte qui subit en même temps la hausse des prix des produits de première nécessité. Il est à rappeler que le pays a négocié un financement de 12 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI).

L’Egypte compte parmi les plus grands importateurs de sucre au monde, La culture des betteraves est donc aujourd’hui un pilier important du propre approvisionnement en sucre de l’Égypte. Al Sharkiya Sugar Manufacturing S.A.E. (ASSM) et Al Nouran Sugar Company se sont lancé dans un nouveau projet phare de l’industrie sucrière arabe.

À l’est du Delta du Nil est en train de naître une sucrerie très moderne d’une capacité journalière de 12 000 tonnes de betteraves. Des installations supplémentaires pour traiter du sucre brut sont censées garantir la production sucrière en cas de pénurie. L’ensemble des installations doit commencer à fonctionner au début de l’année 2017.

Plus d’informations avec ce reportage d’Africanews sur la pénurie de sucre en Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *