Issad Rebrab va investir 195 millions d’euros au Sri Lanka
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Selim Ben Taziri Rosa
mercredi 26 octobre 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 26 Octobre 2016 à 09:13

L’intervention de Issad Rebrab dans le secteur de l’industrie du sucre au Sri Lanka devrait dynamiser ce secteur et faire entrer des investissements directs étrangers dans le pays grâce à l’Algérie.

Le PDG du premier groupe privé algérien d’agro-alimentaire, Issad Rebrab compte investir plus de 195 millions d’euros dans la construction d’une usine de raffinerie de sucre et d’huile végétale au Sri lanka d’ici 2 ans.

Un investissement algérien tourné vers l’écologie

La somme versée par le milliardaire sera consacrée aux travaux de construction de l’usine de raffinerie de sucre ainsi qu’une centrale électrique pour le montant de 150 millions d’euros. Les 45 millions restant sont quant à eux destinés à la fabrication de l’huile végétale.

Cette raffinerie, qui sera construite sur un terrain d’une superficie de 40 hectares, sera écologique et autosuffisante. Elle produira de l’énergie provenant des résidus fibreux de la canne à sucre, qui, broyés, peuvent générer de l’électricité. L’usine répondra aux normes internationales et alimentera le réseau national avec l’énergie superflue, selon le PDG.

Une opportunité en or pour Issad Rebrab

« J’ai vu que le Sri Lanka dépense des millions pour importer du sucre alors que le pays pourrait non seulement être autosuffisant mais en plus être un exportateur vers l’étranger » confie Monsieur Rebrab au quotidien Sri-lankais Daily News.  Il ajoute à ces propos :« Je veux que mes entreprises aident le Sri Lanka à changer la donne en passant du statut d’importateur de sucre et d’huile végétale, à celui d’un des plus grands exportateurs de ces deux denrées dans le monde ».

Issad Rebrab a de plus indiqué : « Notre objectif est de produire 1,2 million de tonnes par an et nous allons certainement acheter plus de 50% de notre canne à sucre chez les fermiers car nous devons les soutenir également ».

Le milliardaire a été distingué en mars 2015 à Genève du titre de dirigeant africain de l’année durant l’Africa CEO Forum. Agé de 71 ans, ce self-made-man originaire de Kabylie est à la tête du premier groupe privé algérien et dispose d’une fortune estimée à 3,2 milliards d’euros.

Interview d’Issad Rebrab sur TV5 Monde : “Ambitions et stratégies d’un capitaine d’industrie-TV5Monde”

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *