A la rencontre de Facilyo, startup algérienne en plein boom
#ASavoir #AnalyseEconomique #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 28 octobre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 28 Octobre 2016 à 10:01

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir une jeune pousse prometteuse à Blida (à 50 kilomètres au sud-ouest d’Alger) : Facilyo !

Coup de projecteur aujourd’hui sur une jeune pousse algérienne qui boucle l’année sur une belle note ! Facilyo, une startup de Blida spécialisée dans la création de sites web, tire son épingle du jeu et séduit par un service épuré et efficient.

Des services standards sur un marché quasi-désert

Récence des solutions de paiement en ligne en Algérie, peu de moyens financiers et un taux de pénétration Internet à mille lieues des chiffres européens ou même des voisins marocain et tunisien… Un contexte hostile qui n’a pas découragé Facilyo, une jeune pousse née il y a près d’un an à Blida, à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Alger.

Avec sa plateforme épurée, son interface minimaliste et sa prise en main ludique et agréable pour le non-initié, Facilyo propose aux internautes de créer leur site web professionnel en moins de 24h et prendre par la suite les rennes pour l’alimenter après une petite formation express.

Pour l’heure, Facilyo dispose de thèmes (templates) sur WordPress et Joomla, adaptés à des secteurs variés comme l’éducation, les cosmétiques, le secteur informatique et la restauration. Au menu également : des sites multilingues (arabe, français et bientôt anglais) et des versions mobiles en responsive !

Une année pleine, un contrat institutionnel à la clé !

« Nous nous occupons de tout le travail informatique pour vous laisser vous concentrer sur votre projet et améliorer votre affaire ». Le slogan de la startup de Blida annonce d’emblée la couleur : il s’agira de banaliser la création des sites web professionnels dans un pays où la pratique est loin d’être un réflexe.

Selon la petite étude de marché menée par les initiateurs du projet, seules 5% à 7% des entreprises algériennes possèdent un site internet. « La plupart ont des pages Facebook mais pas de sites web, ce qui les exclut des moteurs de recherche », explique Belkacem Benaouda, fondateur de Facilyo.

La startup aura un an en décembre prochain, et le bilan est pour le moins encourageant ! Outre ses clients privés (librairies, agences immobilières, agences touristiques, presse en ligne, restaurants), Facilyo a décroché au cours de l’année écoulée un contrat avec l’Etat pour livrer une quarantaine de sites web dédiés aux mosquées du pays. Aujourd’hui, Belkacem Benaouda est contraint de ralentir la cadence en attendant de recruter…

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *