L’Egypte reçoit 500 millions d’euros de la BERD pour ses énergies renouvelables
#ASavoir #Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 28 octobre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 28 Octobre 2016 à 09:00

Troisième pays le plus soutenu financièrement par la Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement, l’Egypte continue de s’appuyer sur les aides de l’institution pour se développer.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a attribué 500 millions d’euros au sous-secteur des énergies renouvelables en Egypte. Il ne s’agit pas du premier programme de l’institution dans le pays.

La BERD investi une fois de plus dans le secteur égyptien des énergies renouvelables

Cette nouvelle a été annoncée lors de la rencontre entre le directeur de la BERD en Egypte, Philip Ter Woort et la ministre égyptienne de la coopération internationale, Sahar Nasr. L’entretien portait sur la stratégie de la BERD en Egypte pour les quatre prochaines années et son désir d’investir dans de nombreux projets concernant le développement durable local à travers le renforcement du rôle du secteur privé.

Les domaines de l’énergie, de l’industrie, du transport, de l’industrie agricole, des services utilitaires et de l’énergie renouvelable ont été au centre d’intérêt de cette rencontre. Philip Ter Woort a indiqué que la BERD a investi plus de 2 milliards d’euros, dans 36 projets pour ces secteurs. Ces derniers ont particulièrement été appuyés par l’institution dans le cadre d’une hausse des investissements de la BERD dans le pays.

Un investissement colossal de la BERD

L’Egypte, troisième plus grand partenaire mondial de la BERD, avec plus de 2 milliards d’euros d’investissements, passera surement à la deuxième place des plus importants partenaires de l’institution. En marge de ces investissements, l’institution a également soutenu des projets d’efficacité énergétique et fourni du travail pour les femmes. 

Le principal rôle de la BERD en Egypte est le financement et l’amélioration des conditions d’investissement dans le secteur privé. Les petites et moyennes entreprises sont suivies de proches pour soutenir leur développement, transition et promouvoir la création d’emploi afin de limiter le chômage.

Le business agricole, la modernisation du secteur financier, la promotion de l’énergie renouvelable et de l’infrastructure municipale sont également au centre de préoccupation de l’institution européenne.

Pour en savoir plus, découvrez cette vidéo avec Sahar Nasr, ministre égyptienne de la coopération internationale, par MOIC Egypt.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *