21 accords signés suite à la visite du roi Mohamed VI à Kigali, au Rwanda
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #MAROC
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 31 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 31 Octobre 2016 à 10:53

Présent en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, le Maroc souhaite développer ses liens économiques jusqu’à l’est africain afin de diversifier ses partenariats et créer une entente économique africaine plus large.

Le laboratoire leader de l’industrie pharmaceutique marocaine, Cooper Pharma vient de signer un accord pour la construction d’une usine de médicaments au Rwanda avec le conseil rwandais de développement (RDB).

Le groupe Cooper Pharma s’implante au Rwanda

L’accord, annoncé dans un communiqué de presse le 20 octobre s’inscrit dans le cadre de la nouvelle entente économique entre le royaume chérifien et le Rwanda. L’accord a été signé entre Jaouad Cheikh Lahlou, PDG du laboratoire pharmaceutique, Othman Benjelloun, le PDG de Bank of Africa ainsi que le directeur général du RDB, Francis Gatare.

Le groupe a précisé dans un communiqué que l’usine sera bâtie sur un terrain de 10 000 m2 et fabriquera des antibiotiques bêta-lactamines afin d’améliorer l’accès des populations à des médicaments de qualité à des prix accessibles. Selon la même source, la production devrait entrer en activité en 2019, il s’agira de produits conformes aux besoins du marché local et aux bonnes pratiques de fabrication au niveau international.

Un tournant économique et politique majeur entre le Maroc et le Rwanda

Arrivé dans la soirée du 18 octobre dernier à Kigali, capitale du Rwanda, le roi du royaume marocain, Mohamed VI, a entamé sa première visite d’Etat dans cette région d’Afrique de l’Est. Il est accueilli les bras ouverts par son homologue, le président Paul Kagamé.

Cette tournée a généré plus de 19 conventions économiques entre les différents directeurs rwandais et marocains. La nouvelle usine constitue le premier projet pharmaceutique marocain en Afrique de l’Est mais le deuxième en Afrique subsaharienne. En 2014, le groupe avait signé un accord de partenariat pour la réalisation d’une unité industrielle et de production de médicaments en Côte d’ivoire.

Le secteur bancaire et immobilier également concernés

En plus de ce développement dans l’industrie pharmaceutique, cette tournée économique et politique a permis de créer 21 accords et protocoles d’entente dans les secteurs du tourisme, des énergies renouvelables et des transports.

Pour ce qui est du secteur bancaire, le groupe marocain, Attijariwafa Bank a fait l’acquisition de 76% des parts de la 3ème banque nationale rwandaise, Cogebank pour une valeur de 41 millions de dollars. Du coté de l’immobilier, c’est 5 000 logements économique dans la capitale qui seront construits par le groupe immobilier Palmeraie Developpement.

La ministre rwandaise des affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, explique : « Cette visite pour nous signifie, je me permets aussi de parler pour la partie marocaine, elle signifie un bond en avant. Je n’ai pas honte de dire que l’Afrique, d’une manière générale, devrait aller beaucoup plus vite et devrait être beaucoup plus unie, l’Afrique aujourd’hui n’a pas à quémander. »

Pour en savoir plus, découvrez ce reportage sur la signature entre le Maroc et le Rwanda de 19 accords (en arabe) :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *