Portrait de Golda Meir
#Actualite #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Politique #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
lundi 31 octobre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 31 Octobre 2016 à 13:16

Première femme à occuper la fonction de Premier ministre en Israël, la Dame de Fer fait partie des fondateurs de l’Etat Hébreu. Portrait de Golda Meir !

Elle fait partie de ces personnalités qui resteront à jamais dans les annales de l’Histoire d’Israël. Surnommée la Dame de fer, elle a été la première femme à occuper le poste de Premier Ministre en Israël. Ecomnews Med vous propose de revenir sur son parcours…

Une enfance difficile

Golda Meir est une juive ashkénaze née à Kiev en 1898, au cœur de l’URSS. A l’âge de 14 ans, elle quitte le cocon familial car ses parents souhaitent la marier à un homme plus âgé. Elle suit de courtes études pour devenir institutrice. Parallèlement à sa profession, elle milite pour la cause qu’elle défendra toute sa vie : le sionisme. Brillante oratrice au charisme avéré, elle sera choisie comme représentante auprès du syndicat de la Histadrout (embryon du futur Parti travailliste) dès 1924, alors qu’elle n’est âgée que de 26 ans.

Une ascension politique fulgurante

Le 14 mai 1948, la Déclaration d’Indépendance de l’État d’Israël est signée par 24 personnalités d’envergure. Golda Meir en fait partie et devient à ce titre un membre fondateur de l’Etat Hébreu. On lui attribue d’ailleurs des propos sulfureux au sujet du peuple palestinien : « Il n’y a jamais rien eu de tel puisque les Palestiniens n’ont jamais existé ». Elle deviendra la première ambassadrice israélienne en Union soviétique. De 1949 à 1956, elle officiera en tant que Ministre du Travail, avant de passer aux Affaires étrangères.

Ereintée par la taille de ses responsabilités, elle quittera le gouvernement en 1965, avant d’être rappelée par le Parti travailliste pour occuper la fonction de Secrétaire Générale, qu’elle occupera pendant 8 mois avant de se retirer en août 1968. Un an plus tard, elle sera désignée comme Premier ministre du pays : une première dans l’Histoire du jeune Etat.

C’est d’ailleurs sous son mandat que Tsahal réalisera sa victoire écrasante lors de la Guerre de six jours en 1967. Elle décédera à Jérusalem le 8 décembre 1978 des suites d’une tumeur cancéreuse à l’âge de 80 ans.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *