Chems-Eddine Bezzitouni, un doctorant algérien qui fait bouger les start-ups de son pays
#ASavoir #Actualite #Agenda #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Institutions #Recrutement #VieDesEntreprises #ALGERIE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 3 novembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Novembre 2016 à 11:20

Plusieurs incubateurs ont ouvert dernièrement en Algérie afin de stimuler l’innovation et créer de l’emploi. Zoom sur une personnalité qui est un des moteurs de cette dynamique : Chems-Eddine Bezzitouni

A la tête de l’événement Seedstars Algérie, une compétition de start-up qui se tenait jusqu’au 29 octobre dernier, Chems-eddine Bezzitouni, un doctorant en sciences politiques de 26 ans qui veut lutter contre la lenteur administrative algérienne.

Une grande mobilisation algérienne pour la compétition Seedstar à Lausanne

L’évènement est organisé par Seedstar World, une organisation basée à Lausanne qui a pour mission de réduire le chômage mondial à travers le développement de l’entreprenariat. Couvrant plus de 50 pays émergents, la compétition a accordé l’année dernière un prix de 500 000 dollars (456 600 euros) et une levée de fonds au grand gagnant, une application mobile sud-africaine pour le recrutement.

Cet évènement a marqué l’attention de Chems-Eddine Bezzitouni qui s’est empressé de réunir, en l’espace de quelques semaines, des formateurs, porteurs de projets et sponsors d’horizons différents afin d’élire le meilleur projet algérien.

Le grand gagnant aura la chance de participer à la grande compétition Seedstars World qui se caractérise par un pitch en un lapse de temps prédéterminé devant un jury le 6 avril prochain à Lausanne.

Engagé à 100% dans l’entrepreunariat algérien

Le manager algérien, Chems-Eddine Bezzitouni, a souligné que cette année, des mesures ont été prises afin de faciliter la candidature et d’améliorer la sélection à travers des application téléchargeables. « Un comité de sélection, constitué d’experts Algériens, ira à la rencontre des jeunes porteurs de projets dans les villes de Constantine, Oran et Alger. Nous sélectionnerons 4 startups de chaque ville. Le jury choisira une seule startup pour le grand concours SeedStars World de Lausanne” explique-t-il au HuffPost Maroc.

Le SeedStars a pour vocation de diriger les projecteurs vers l’entrepreneuriat technologique des pays du Sud qui a souvent manqué de visibilité par rapport aux pays développés. Reconduire cette expérience en l’Algérie est une manière de booster la créativité des jeunes talents algériens et de valoriser leur potentiel” ajoute-t-il.

Le doctorant souligne la faiblesse accablante du système éducatif et universitaire en insistant sur l’importance de former des jeunes talents algériens. Le manque d’investissement de la part de l’Etat concernant le budget de la recherche et du développement ne fait que freiner le développement des idées et limiter le potentiel des incubateurs. Il termine par une devise de Seedstars : « Ils ont voulu nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions des graines ! »

Pour aller plus loin, découvrez cette vidéo sur les Seedstars Algiers 2015 – Green Light Prod TV

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *