La Tunisie lance le nouveau code numérique du plan quinquennal
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 3 novembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Novembre 2016 à 11:44

La Tunisie ambitionne de concurrencer son voisin marocain dans le domaine technologique et élabore un code numérique afin de concrétiser plusieurs projets.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed a annoncé le 25 octobre  que le nouveau code numérique est en cours d’élaboration. Ce dernier fait partie de la concrétisation de plusieurs projets du secteur numérique inscrits dans le cadre du plan quinquennal de développement (2016/2020).

Un code numérique révolutionnaire pour les technologies tunisiennes ?

Ce code s’appuie sur cinq axes essentiels au développement du secteur tunisien des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et télécoms. Il s’agit du renforcement de l’administration numérique et des services en ligne, des services technologiques et des échanges commerciaux dans tous les domaines, le financement des projets numériques, ainsi que le positionnement du pays comme pôle régional des transports et des services.

Ce renforcement s’appuie sur le besoin du gouvernement tunisien de tirer profit de la 5ème génération d’internet et la garantie d’un climat favorable. Le ministre a souligné à cet effet qu’un cadre législatif dédié au soutien de l’investissement dans les technologies de télécommunication a été mis en œuvre.

La conférence internationale sur l’investissement « Tunisie 2020 » permettra la concrétisation de certains projets numériques inscrits dans le plan quinquennal.

Plusieurs pays africains se sont lancé dans des réformes ou encore dans l’amélioration des secteur télécoms afin de contribuer à la croissance économique et de ne pas être dépasser par l’évolution constante de la technologie mondiale.

La Tunisie ambitionne, à travers toutes ses mesures et tous ses investissements de concurrencer le Maroc, carrefour technologique du continent africain.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *