#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #PhotosEtVideos #Politique #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 14 novembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 14 Novembre 2016 à 08:32

Quelques jours seulement après la libération du système de change égyptien, le FMI prévoit de débloquer son prêt si attendu par l’Egypte.

La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde salue l’ambitieux programme de réformes que devrait mettre en place l’Egypte très prochainement dans l’attente d’un prêt de 12 milliards de dollars (11 milliards d’euros) par le Fonds.

Le prêt du FMI bientôt débloqué à l’Egypte

La patronne du FMI a indiqué, suite à l’initiative égyptienne qu’elle allait recommander au Conseil d’administration du Fonds l’approbation du crédit promis sous conditions par le Fonds. Le crédit sera versé sur 3 ans.

Le but du programme est de « mettre l’économie du pays sur une voie durable et permettre une croissance riche en emplois » selon la présidente. Les réformes comprennent la libéralisation du taux de change et la réduction des subventions publiques, essentiellement allouées à l’électricité et à l’essence.

Les mesures menacent tous les citoyens égyptiens qui subissent une vague inflationniste des prix et la pénurie de plusieurs denrées alimentaires.

Un programme difficile mais inévitable

Cependant, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a récemment défendu ces réformes les jugeant de difficiles mais inévitables pour l’obtention du prêt pour sauver la situation économique. Le 3 Novembre dernier, le pays dévalue la livre égyptienne à 48% et libéralise son système de change.

Christine Lagarde déclare que ce programme aidera l’Egypte à restaurer sa stabilité macro-économique et à l’optimisation de son potentiel économique

La détermination du taux de change par les principales forces du marché international améliorera nettement plus la compétitivité extérieure du pays, remédiera au manque de réserves en devises, soutiendra les exportations et le tourisme et attirera l’investissement étranger.

Christine Lagarde révèle son optimisme envers l’amélioration de l’économie égyptienne- Al Jazeera English

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *