#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #PhotosEtVideos #Politique #VieDesEntreprises #MAROC
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 17 novembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 17 Novembre 2016 à 08:21

La 22ème COP a dédié une journée à la défense des intérêts des grands industriels. Les avantages de l’industrie verte à la loupe.

La journée du 11 Novembre de la COP22 a été dédiée à la défense des intérêts des grands industriels de la planète lors des conférences internationales sur le climat.

La journée BINGO au cœur de la COP22

L’organisation non gouvernementale de l’industrie et des affaires, fédérée par la chambre internationale du commerce (ICC) a été au centre d’intérêt de cette journée baptisée BINGO (Business and industry non governmental organization).

 Le président de la COP22, Salaheddine Mezouar a prononcé un speech dédié à l’importance des partenariats et de la technologie dans son allocution d’ouverture de la journée BINGO en expliquant à quel point il est important de transformer la technologie en projets concrets à travers l’engagement des entreprises marocaines.

La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah-Chaqroun a mis en exergue les initiatives des entreprises marocaines en faveur de l’action climatique en insistant sur les bénéfices du marché des entreprises vertes à la communauté économique. “Nous devons combler le fossé technologique. Le changement climatique ne connait pas de frontières” admet-elle.

Le Maroc investi dans l’énergie propre

Pour ce qui est des investissements dans les énergies propres, la Chambre internationale de commerce et le Conseil mondial de l’énergie ont organisé une discussion baptisée « Réalités des nouvelles énergies » afin de mettre en avant les changements apportés par l’intérêt croissant des investissements dans les énergies propres et leurs rentabilités.

Il y a eu un transfert flagrant vers les énergies renouvelables. C’est un défi d’avenir : 50 à 70 % des investissements dans les énergies renouvelables concernent les marchés émergents” déclare Abyd Karmali, directeur général de la finance climat de Bank of America Merrill Lynch, la division investissements de Bank of America.

Pour aller plus loin, le journal télévisé de la COP22 du 11 Novembre 2016 par Medi1TV

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *