#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #PhotosEtVideos #Politique
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 18 novembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 18 Novembre 2016 à 11:36

Les participants de la COP22 viennent d’adopter à l’unanimité la proclamation de Marrakech pour l’action en faveur de la cause climatique.

Au terme de douze jours de lutte acharnée pour l’élaboration d’un nouveau plan mondial pour la lutte contre le réchauffement climatique, les participants de la conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatique (COP22) ont soutenu à l’unanimité, le 17 Novembre, la proclamation de Marrakech pour l’action en faveur du climat et du développement durable.

Action et mobilisation immédiate pour la lutte contre le réchauffement climatique

La proclamation indique que la conférence des parties « marque un point de réflexion important dans l’engagement des parties à rassembler la communauté internationale dans son ensemble afin de relever un des plus grands défis de notre temps ».

Les participants, comptant plus de 70 chefs d’Etats selon le président de la COP22, Salah Eddine Mezouar, ont appelé “tous les acteurs non-étatiques à se joindre à eux pour une action et une mobilisation immédiate et ambitieuse, s’appuyant sur leurs importantes réalisations, notant les multiples initiatives et le Partenariat de Marrakech pour l’action climatique globale lui-même, lancé à Marrakech“.

« Nous, à l’unanimité, appelons à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020, en prenant en compte les besoins spécifiques et les circonstances particulières des pays en développement, des pays les moins avancés ainsi que ceux particulièrement vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques ».     

Une solidarité forte entre les pays développés et les plus vulnérables

L’accent est mis sur une solidarité forte avec les pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques afin de leur permettre l’amélioration de leur capacité d’adaptation aux changements climatiques et au renforcement de leur résilience afin de réduire leur vulnérabilité face au climat.

De surcroît, la proclamation plaide pour “une augmentation des financements, des flux et de leur accès, conjointement avec une amélioration de la capacité et de la technologie, y compris des pays développés vers les pays en développement“.

Le texte officiel de la conférence sur le climat appel aussi “toutes les Parties à renforcer et à soutenir les efforts pour éradiquer la pauvreté, assurer la sécurité alimentaire et prendre des mesures rigoureuses pour faire face aux défis des changements climatiques dans le domaine de l’agriculture“.

« Nous, les pays développés Parties, réaffirmons notre objectif de mobiliser 100 milliards de dollars américains ».

L’Afrique au cœur de la COP22

Un sommet des chefs d’Etat africains, baptisé Africa Action Summit s’est déroulé le 15 Novembre dernier à la COP22 afin de lutter contre le réchauffement climatique dans le continent africain.

Faisant partie des économies africaines les plus forte, le Maroc jouera un rôle de médiateur très important dans cette transition économique verte en Afrique en mobilisant la communauté internationale.

Visionnez la proclamation officielle de Marrakech à la COP22 du 17 Novembre 2016. 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *