Retour sur la visite du Premier ministre russe en Israël
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Karl Demyttenaere
vendredi 18 novembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 18 Novembre 2016 à 09:34

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a effectué le 10 novembre une visite de deux jours en Israël, entre rencontres au sommet et déclarations officielles, que faut-il retenir de ce déplacement ?

Dmitri Medvedev, Premier ministre russe.

L’ancien président russe Dmitri Medvedev est venu en Israël afin de “discuter des moyens de renforcer les formes de coopération existantes dans divers domaines“.

En effet, le dirigeant s’est rendu à l’Institut Volcani pour en apprendre davantage sur les technologies israéliennes permettant l’intensification des productions agricoles. Il a visité le musée de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem.

Le Premier ministre était ensuite à Jéricho en Cisjordanie, où il a rencontré le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. 

Echanges avec les principaux leaders politiques israéliens

Dmitri Medvedev a également rencontré le président israélien Reuven Rivlin à Jérusalem, avant de s’entretenir avec le chef de l’opposition Yitzhak Herzog puis avec son homologue Benjamin Netanyahou.

Le Premier ministre israélien a ainsi discuté avec son homologue russe de la situation en Syrie et du rôle de l’Iran dans ce pays en conflit, selon un communiqué de ses services. “Nous sommes déterminés à empêcher l’Iran de s’installer militairement en Syrie“, aurait déclaré Netanyahou à son interlocuteur, selon ce même document. 

Malgré le réchauffement récente des relations entre la Russie et Israël, l’annonce faite le 14 novembre de la commande de 9,3 milliards d’équipements militaires (essentiellement des chars d’assaut T-90 et des avions) à Moscou par Téhéran pourrait jeter une ombre au tableau…

Pour en savoir plus sur l’action de la diplomatie israélienne, en particulier en Afrique, découvrez notre interview de l’Ambassadeur d’Israël en France 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *