https://youtube.com/watch?v=x83HPfJ4LRU
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #Institutions #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #ALGERIE
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 21 novembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 21 Novembre 2016 à 09:32

Dans le cadre de l’élargissement de ses activités automobiles en Afrique du Nord, la société automobile iranienne Khodro envoi des équipements et des véhicules en Algérie pour la première phase de son projet.

Le constructeur automobile iranien Khodro (IKCO) vient de faire parvenir des équipements de la ligne d’assemblage de la quatre cylindres Dena en Algérie.

Khodro se dote d’une nouvelle ligne de production automobile en Algérie

Cette ligne de production a été envoyée en même temps que les 300 unités du modèle Dena, principal véhicule à produire dans la première phase du projet.

L’Algérie fait partie des principaux marchés cible de la société iranienne en Afrique du Nord. “En tant que deuxième plus grand marché africain, l’Algérie a toujours été sur le radar des meilleurs constructeurs automobiles dans le monde” explique Saeid Tafazzoli, directeur général-adjoint d’IKCO.

Selon les dires de Tafazzoli, “la ligne de production de Dena serait établie avec la participation indirecte d’IKCO tout en fournissant des services techniques et d’ingénierie ainsi que la formation des ingénieurs locaux de l’entreprise“.

L’Algérie favorise les véhicules iraniens aux chinois

L’Algérie favorise les véhicules de la marque iranienne aux voitures de provenance chinoise car elle exporte aux pays africains, satisfait les préférences de la clientèle algérienne et répond aux normes automobiles du pays.

Le directeur général a par ailleurs décrit le modèle Dena comme étant le véhicule du peuple algérien et prévoit de mettre en place la ligne de production du modèle à la demande du secteur privé algérien.

La société privée algérienne Ayam Co, a investi dans 80 pour cent d’une joint-venture mise en place par la société iranienne. “nous avons mis en place une joint-venture Ikco-Algérie avec un investissement de 80% faite par une société privée algérienne” déclare le directeur.

Khodro développe ses activités en Afrique du Nord

Avec plus de 10 000 véhicules exportés entre le 20 mars 2015 et le 20 mars 2016, l’Iranien Khodro se hisse à la première place des constructeurs automobiles du Moyen Orient. Dans le cadre de l’élargissement de ses marchés en Asie centrale, Afrique centrale et du Nord, la société prévoit d’exporter plus du double, soit 20 000 véhicules au cours de la prochaine année iranienne.

C’est dans l’optique de se développer en Afrique du Nord que la société automobile a décidé de s’implanter en Algérie, compte tenu du statut prometteur de l’Algérie dans le domaine automobile. Cette dernière est déjà présente au Moyen Orient avec l’exportation du modèle Samand en Egypte et en Syrie.

Pour aller plus loin, ce reportage sur la quinzaine d’accords signés au cours du deuxième forum d’affaires algéro-iranien en mai par Algérie Online

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *