#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #PhotosEtVideos #Politique #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
mardi 22 novembre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 22 Novembre 2016 à 10:20

L’Egypte tente de remettre à flot son économie avec l’aide de plusieurs bailleurs de fonds internationaux. La Banque Mondiale prévoit de verser la deuxième tranche de son prêt colossal.

La Banque mondiale va accorder, en janvier 2017, la deuxième tranche du prêt de 3 milliards de dollars (2.82 milliards d’euros) à l’Egypte, soit 1 milliard de dollars (941 millions d’euros) destiné au financement du programme de réformes économiques du pays.

La Banque Mondiale accordera bientôt son 2ème prêt à l’Egypte

« Nous prévoyons de réunir notre conseil d’administration pour approuver le décaissement d’une deuxième tranche de prêt en faveur de l’Egypte soit à la fin décembre, soit début janvier. Ce n’est donc plus qu’une question de semaines », a déclaré le vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem.

La première tranche du prêt a été octroyée en Septembre dernier par la Banque Mondiale dans le but de remettre à flot une économie affaiblie depuis la révolution égyptienne en 2011. C’est en partie grâce à ce prêt que le Fonds monétaire international a accordé il y a une dizaine de jours, 12 milliards de dollars (11.3 milliards d’euros) à l’Egypte.

Le FMI avait effectivement donné l’instruction à l’Egypte d’obtenir un financement de 6 milliards de dollars (5.7 milliards d’euros) de la part d’autres bailleurs de fonds afin de bénéficier du prêt.

Pour se faire, l’Egypte avait émis des obligations souveraines d’une valeur de 4 milliards de dollars (3.8 milliards d’euros) par placement privé. Les 2 milliards (1.9 milliards d’euros) restant ont été obtenus grâce au prêt d’un consortium de banques internationales.

Le Fonds avait également exigé la mise en place immédiate d’un programme de réformes austères comprenant la libéralisation du taux de change et la réduction des subventions publiques, essentiellement allouées à l’électricité et à l’essence. Le troisième prêt de la Banque mondiale sera délivré avant la fin de l’année 2017.

Africa 24 nous dévoile que l’Egypte dévalue sa monnaie dans le cadre d’un programme de réformes économiques

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *