Evey souhaite démocratiser le sondage Live
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #TUNISIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 25 novembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 25 Novembre 2016 à 10:26

Sacrée meilleure startup tunisienne en 2016, Evey entend démocratiser le sondage en temps réel. Explications…

Démocratiser le sondage en temps réel… C’est le défi qu’a relevé Evey, une jeune pousse tunisienne co-fondée par Noômen Lahimer. Sacrée meilleure startup tunisienne par les Seedstars, Evey a conclu l’année 2016 sur une bonne note grâce à son sondage sur les intentions de vote des pays du Maghreb à l’élection présidentielle des Etats-Unis. Explications…

Evey : de l’événementiel à la politique

Selon la dernière étude publiée par CWT Meeting & Events, la filière de l’événementielle sera marquée en 2017 par l’omniprésence des prestations Live de type vidéo, photo, tweet ou encore sondage. Pour Noômen Lahimer, c’est ce que l’on appelle une opportunité en or !

En effet, ce jeune tunisien est co-fondateur d’Evey, une startup tunisienne qui nourrit l’ambition de démocratiser les sondages en temps réel. Il souhaite propulser sa jeune pousse sur la scène internationale après son succès au pays de Bourguiba.

Il faut dire que l’entrepreneur s’est montré d’un flair imparable pour clore l’exercice 2016, en orientant son application un peu plus vers la sphère politique. Alors que la campagne présidentielle américaine battait son plein, son application proposait aux citoyens de 50 pays à travers le monde de voter pour Hillary Clinton ou Donald Trump, avec des résultats intéressants.

Selon Evey, Hillary Clinton aurait triomphé au Maroc et en Tunisie, alors que Donald Trump aurait été plébiscité en Algérie, en Libye ou encore en Egypte.

2017 : une année charnière pour Evey

Evey n’en est qu’à ses balbutiements. Pourtant, la startup a déjà été sacrée meilleure startup tunisienne par les Seedstars, ce qui la qualifie donc d’office à la finale qui aura lieu le 6 avril 2017 à Lausanne.

Cette participation sera l’occasion pour Noômen de médiatiser davantage son application qui sera sans doute particulièrement sollicitée en 2017. « Il y a beaucoup de choses à faire en termes d’élections en 2017, notamment les élections en France, un pays stratégique pour la Tunisie », explique cet économiste de formation.

Mais avant cette échéance, Evey sondera d’abord les opinions des Tunisiens sur la loi de Finances 2017 « en la vulgarisant le plus possible »… À suivre !

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *