https://youtube.com/watch?v=dYS7f4qaUOE
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Entreprises #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #MAROC
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 25 novembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 25 Novembre 2016 à 14:29

Le leader mondial du phosphate, OCP renforce sa présence en Afrique subsaharienne. L’Office Chérifien du Phosphate manifeste s’inscrit ainsi clairement dans la politique du royaume de faire du Maroc un partenaire majeur du continent noir.

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a signé un accord, le 19 Novembre dernier pour la construction d’une usine de production de fertilisants en Ethiopie.

OCP renforce sa présence en Afrique subsaharienne

L’investissement global est de 3.7 milliards de dollars (3.5 milliards d’euros) et a été conclu lors d’une visite officielle de Mohammed VI en Ethiopie, avec l’entreprise publique éthiopienne Chemical Industries Corporation (CIC).

« Le Maroc et l’Ethiopie vont démarrer les travaux de construction du complexe d’engrais après la finalisation de l’étude de réalisation, soit l’année prochaine. La construction devrait s’étaler sur une période de trois ans » a déclaré un responsable éthiopien. Il ajoute à cela que « L’usine sera financée par des prêts bancaires à hauteur de 60%, le reste étant couvert par le gouvernement éthiopien et le groupe marocain ».

Un projet en deux temps

Le projet sera mené en deux étapes. La première consistera en la construction d’un complexe de 100 hectares qui sera installé dans la ville de Dire Dawa (2ème ville d’Ethiopie, à l’est du pays) avec une capacité de 2.5 millions de tonnes d’engrais par an.

Celle-ci inclura toutes les infrastructures nécessaires dont la logistique, l’accès aux intrants, le stockage et le transport. L’usine, baptisée Dire Dawa Fertilizer Complex nécessitera plus de 2.4 milliards de dollars (2.7 milliards d’euros), dont 1,44 milliard de dollars (1.36 milliards d’euros) seront levés sous forme de crédits.

La deuxième étape du projet consistera à augmenter de 1.4 millions de tonnes par an la capacité de production de l’usine, soit plus de 3.8 millions de tonnes par an pour l’horizon 2025. Un investissement de 1.3 milliards de dollars (1.23 milliards d’euros) supplémentaire sera nécessaire.

Cet accord permettra de fournir aux agriculteurs locaux des engrais de qualité et adaptés aux sols éthiopiens. Le projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’OCP qui prévoit d’investir 15 milliards de dollars (14.2 milliard d’euros) sur le continent au cours des 15 prochaines années.

Le Maroc est, selon les estimations de l’institut géologique des Etats-Unis, le premier exportateur de phosphate au monde avec plus de 50 000 millions de tonnes de réserves de phosphorite dans le royaume.

Zoom sur l’inauguration de deux projets OCP à Jorf Lasfar par le Roi du Maroc, Mohammed VI en Février 2016 par la chaine de télévision marocaine Al Aoula (en arabe)

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *