https://youtube.com/watch?v=BOdEhtwzs0I
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #ALGERIE
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 28 novembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 28 Novembre 2016 à 12:04

L’Algérie se lance dans une concession pour la marque Volkswagen afin de développer son secteur automobile. Un bon moyen de se prémunir contre la perte de ses réserves de change dans un contexte de prix du pétrole peu élevé.

Le groupe automobile allemand Volkswagen a signé, le 27 Novembre dernier, un protocole d’accord avec son distributeur officiel algérien SOVAC, pour l’implantation d’une usine d’assemblage de véhicules de la marque allemande.

Volkswagen produit désormais des véhicules en Algérie

L’usine, qui devrait être lancée dès le second trimestre 2017, sera située dans la zone industrielle de Sidi Khatab dans la Wilaya de Relizane et s’étendra sur une surface de 150 hectares. Le projet est estimé à 20 milliards de dinars algériens.

La manufacture assurera une production journalière de 100 véhicules et 100 000 par an. Parmi les modèles Volkswagen, le modèle Golf 7 sera le premier à être produit dans la nouvelle usine. La Seat Ibiza, Skoda Octavia et la Volkswagen Caddy seront également de la partie. L’usine pourra fournir des véhiculent dont le coût est 20% moins cher que la production actuelle, selon les autorités algériennes.

« Cette décision représente pour nous, une avancée logique dans la perspective de faire croître la vente de nos véhicules en Algérie. Le groupe Volkswagen a opté pour cette participation dans le capital de SOVAC Production, compte tenu du partenariat long et rentable qui nous uni depuis des années.» assure le responsable de la production et de la logistique du groupe allemand, Joseph Baumert.

Moins de pétrole et plus d’usines automobiles pour l’Algérie

La cérémonie de signature s’est déroulée au siège du ministère de l’industrie en présence du ministre de l’industrie algérienne, Abdesslem Bouchouareb, du Président directeur général de SOVAC, Mourad Oulmi et d’une délégation du groupe Volkswagen.

Cette joint-venture permettra à l’Algérie de protéger ses réserves de change face aux importations de véhicules. Le groupe automobile allemand ne prendra qu’une petite participation dans cette joint-venture et fera de gros apports pour la formation des ressources humaines et le développement technologique.

Avec la loi du 49/51, l’entreprise Volkswagen entame sa toute première participation minoritaire dans un pays étranger.

Selon l’Agence officielle Algérie Presse Service, des contrats de partenariat dans la fabrication de pièces détachées automobile auraient été négociés entre des entreprises algériennes et allemandes au cours de la visite du chef du gouvernement algérien, Abdelmalek Sellal à Berlin, en Allemagne. Une trentaine de contrats pourraient être signés ou rendus publics dans les prochains mois selon l’agence.

Pour aller plus loin, découvrez ce reportage sur la nouvelle usine de montage dans le pays en 2016 par Algeria Live (en Arabe)

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *