#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #TUNISIE
Olivia Oreggia
lundi 28 novembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 28 Novembre 2016 à 09:44

Au MAPIC, le salon international de l’immobilier de commerce qui s’est déroulé à Cannes, sur la Côte d’Azur, la Tunisie était représentée par un projet baptisé « Mall of Sousse ». Il s’agit d’un grand centre commercial nouvelle génération dont manque le pays pour répondre à la demande croissante des grandes enseignes qui souhaiteraient s’y implanter.

« En Tunisie, je ne dirais pas que l’équipement commercial est à l’ère préhistorique mais vraiment au Moyen-Age ». C’est le constat que fait pour nous Mouadh Kacem. Passé par la direction de la Construction Grands Projets chez Carrefour Property France, il est aujourd’hui le directeur général de Malls of Tunisia.

Son projet : 120 boutiques, 15 restaurants, 4 galeries commerçantes, 1 cinéma multiplex (il n’y en a aucun pour l’heure en Tunisie), des aires de jeux enfants, 1 hypermarché, sur une surface de 52 000m2 au nord de Sousse (plus grand donc que le Tunisia Mall et ses 37 000m2 couverts).

Ambitieux mais aussi nécessaire, car si la demande est là, l’offre ne suit pas encore au même niveau.

Mouadh Kacem, directeur général de Malls of Tunisia

Une offre ne tenant pas la cadence

« Le pays a connu une forme de gel, entre 2005 et 2015, du développement de l’immobilier commercial. Surtout si on le compare au Maroc, à l’Egypte, voire même à l’Algérie», poursuit Mouadh Kacem.

« On voulait recréer un univers où on se sent bien pour aller faire du shopping. Sousse s’y prête bien. Et on a un besoin de développement sur des enseignes qui cherchent à se développer. Nous sommes aussi représentant d’Inditex* en Tunisie et sommes en attente de nouveaux de points de vente. Donc en se posant la question “Quand est-ce que viendront ces points de vente ?” On s’est décidé à les construire nous même ! »

Dans une zone de chalandise d’un million d’habitants, auxquels il faut ajouter touristes et croisiéristes, le projet semble promis à un succès. Et qui dit développement économique, dit emploi : 3 000 devraient être créés.

« On en est fiers ! Surtout pour une région comme Sousse qui en a besoin depuis la crise touristique de 2014. Le pays a besoin d’autres formes d’investissements. Il y a des marchés à prendre ».

L’opérateur immobilier pense déjà retourner à Cannes l’année prochaine afin de présenter au MAPIC de nouveaux projets de pareille envergure, du côté de Sfax et de Tunis cette fois.

Le développement commercial sur le sol tunisien ne fait que commencer. 

*le groupe espagnol regroupant Zara, Zara Home, Pull and Bear, Massimo Dutti, Stradivarius, Oysho… toutes ces marques seront donc présentes, en plus d’autres enseignes comme Celio, Mango, LC Waikiki…

Pour aller plus loin, visionnez notre vidéo sur les atouts économiques de la Tunisie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *