#ASavoir #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Entreprises #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #MAROC
Romain Millet
mardi 29 novembre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 29 Novembre 2016 à 17:44

Ecomnews Med est parti à la rencontre de Startup Maroc, organisation sans but lucratif qui depuis 2011, défend une culture entrepreneuriale vivante et dynamique dans toutes les régions du Maroc. Revenons avec son Président, Naoufal Chama, sur ses actions stratégiques, son actualité ainsi que sur son développement futur.

Ecomnews Med : Quels sont les objectifs stratégiques poursuivis par Startup Maroc ?

Naoufal Chama : Dès le départ, nous nous sommes fixés trois objectifs. Le premier c’est inspiration et éducation, le deuxième c’est accompagnement et le troisième c’est investissement.

Pour nous, l’éducation vise à compenser un manque à la fois dans la sphère sociale et éducative. Notre rôle est d’ouvrir une autre voie, celle de l’entrepreneuriat. L’idée centrale est d’expliquer un concept, un business model, comment on construit un prototype, comment on peut valider une idée, et montrer que c’est possible à réaliser à petite échelle.

Toute notre approche sur l’éducation et l’inspiration consiste à automatiser ces process et les démocratiser par la suite. Pour cela, nous avons créé une tournée nationale qui est le startup Maroc Road Show et dont l’objectif est l’inspiration et l’éducation à l’entrepreneuriat.

On touche 5000 participants par an. Le deuxième programme qui est basé sur l’accompagnement et l’accélération répond à un tout autre besoin. Dans ce cadre, on a créé le Startup Maroc Championship dont l’objectif est de sélectionner les pépites marocaines et de les exposer à la presse nationale et internationale afin qu’elles puissent gagner des compétitions et rencontrer des investisseurs.

Le troisième programme Startup Africa Summit a pour objectif à la fois de réaliser un focus sur l’écosystème marocain, d’attirer des investisseurs pour rencontrer des startup locales ou régionales au niveau du continent africain et transmettre in fine de l’expérience et du savoir.

Naoufal Chama, Président de Startup Maroc

En novembre, le Maroc organisé la COP 22, avez-vous planifié pour cette occasion un événement spécifique ?

Dans le cadre de la COP 22, on a signé plusieurs programmes pour les clean tech, et supporter ainsi les efforts du Maroc dans ce domaine.

Il y a 4 mois, nous avons organisé le 1er Startup Week-end Clean Tech à Rabat ainsi que la 1ère édition de Clean Tech Open global forum, qui est la plus grande conférence des Clean Tech au monde avec un représentant Maroc qui est parti à la Silicon Valley.

Selon vous, quel pourrait être l’avenir de Startup Maroc ?

Startup Maroc est le générateur des startup pour l’ensemble des écosystèmes. Aujourd’hui, notre priorité est de pérenniser nos programmes tout en les améliorant en terme de prestations et de flux.

Dans le cadre du programme StartUp Maroc Road Show, on ajoutera cette année Startup Maroc Academy dont l’objectif est de dispenser des cours sur la réalisation d’un business model uniquement à destination d’une population ne parlant que le Darija.

Une autre nouveauté est le regroupement des deux programmes que sont Startup Maroc Championship et Startup Africa Summit dont le but est de créer un plus grand événement pour avoir plus d’impact à la fois sur les startup et les investisseurs. Ainsi, l’accompagnement et la mise en relation des investisseurs, des startup et de l’écosystème seront concentrés à travers un grand et unique événement à l’échelle nationale et au niveau du continent africain. 

Pour aller plus loin, découvrez notre focus sur le Maroc et ses atouts économiques :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *