La signature du projet de centrale nucléaire Dabaa prévue avant fin 2016
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 1 décembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 1 Décembre 2016 à 11:51

Afin de couvrir la hausse constante de la demande en électricité provoquée par l’augmentation de la population égyptienne, le gouvernement se tourne vers l’énergie nucléaire pour l’approvisionnement.

La cérémonie de signature du contrat de la centrale nucléaire de Dabaa est officiellement prévue avant la fin de l’année courante, selon une déclaration du représentant commercial russe au Caire, Fedor Lukashin le 28 novembre.

Un important projet nucléaire entre la Russie et l’Egypte

Le représentant russe a effectivement déclaré que les négociations ont porté sur les articles financiers et juridiques de contrat et affirme que la Russie State Nuclear Energy Corporation (ROSATOM) examine, à l’heure actuelle les données sur le chantier de la centrale nucléaire.

De plus, l’importance de l’établissement d’une zone industrielle russe dans à proximité de Port Saïd a été mis en avant par le responsable russe.

Le contrat égypto-turc porte sur la construction de la première centrale nucléaire égyptienne et sur un prêt de 25 milliards de dollars (23.6 milliards d’euros) de la part des russes pour le financement de la centrale et son exploitation. Le pays des Pharaons remboursera le prêt sur 35 ans avec un taux d’intérêt de 3% par an.

Une hausse de la demande d’électricité 

La dynamique d’un tel projet est animé par la diminution des ressources pétrolières, gazières et par la demande croissante de l’électricité en Egypte. Afin de d’éviter une pénurie énergétique, le pays est contraint de se tourner vers des sources d’énergie plus propres et plus durables. 

Depuis plusieurs années, des régions entières font face à des coupures d’électricité récurrentes et paralysantes.  De plus, l’augmentation constante de la population égyptienne dérègle la courbe de l’offre et de la demande d’électricité et suscite l’attention des économistes et des responsables énergétiques égyptiens. Entre 2015 et 2016, la production électrique du pays a augmenté de 20%.

Au terme de la visite au Caire de Vladimir Poutine en février 2015, la Russie et l’Egypte signent un accord pour la construction d’une centrale nucléaire sur le sol égyptien-CCTV (en français)

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *