Cartographie de l’entrepreneuriat social au Liban
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Ecomnews Med Redaction
vendredi 2 décembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Décembre 2016 à 12:10

Le point sur la cartographie de l’entrepreneuriat social au Liban lancée par Digital Opportunity Trust (DOT) afin de redynamiser l’économie sociale.

L’ONG canadienne Digital Opportunity Trust a lancé le 18 novembre dernier sa cartographie de l’entrepreneuriat social libanais afin d’encourager les dynamiques de co-construction favorables au renforcement de l’écosystème social local. Le point avec Ecomnews Med…   

Une réponse innovante aux défis de l’économie sociale

Depuis 3 ans, les success stories de l’entrepreneuriat social dans les pays de la région MENA se multiplient, notamment en Egypte avec la jeune pousse Bassita, se muant peu à peu en une solution innovante et surtout crédible face aux grands défis des pays en voie de développement.

C’est ainsi que l’ONG canadienne Digital Opportunity Trust (DOT) a lancé le 18 novembre, au sein du pôle technologique Berytech, une cartographie de l’entrepreneuriat social au Liban.

Une initiative financée en grande partie par l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), à hauteur de 4 400 dollars. D’autres ONG et associations locales ou régionales ont participé au financement et à la réalisation de ce projet. Citons le réseau d’entrepreneurs du social business MakeSense, la plateforme spécialisée dans la cartographie à vocation civique et sociale Tahaki, l’association Lebanese League for Women in business (LLWB) ou encore l’incubateur Berytech.

Dresser l’état des lieux de l’entrepreneuriat social au Liban

L’objectif de cette cartographie est de répertorier les acteurs, les entreprises et les projets innovants qui s’engagent dans des investissements responsables et sociaux et qui mettent l’entrepreneuriat social au cœur de leurs intérêts et agendas stratégiques.

La cartographie de l’entrepreneuriat social leur permet donc de se structurer et leur assure une meilleure visibilité auprès des entreprises, des banques et des investisseurs sociaux souhaitant appuyer des initiatives à caractère social ou financer des projets en phase de création. Deux cartes sont désormais accessibles sur le portail Tahaki.

La première répertorie les entreprises et projets sociaux au Liban et la deuxième recense les institutions d’appui aux initiatives sociales et les financeurs de projets.

Pour faire partie de ce réseau, les entreprises doivent répondre à plusieurs critères : recruter des personnes à mobilité réduite et œuvrer pour la création de projets durables. Notons toutefois que les entreprises qui exercent une activité son paradoxalement exclues de cette base de données même si elles intègrent une stratégie de responsabilité sociétale (RSE)…

Pour en savoir plus sur l’économie du Liban, découvrez notre vidéo originale regroupant les chiffres clés sur le pays :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *