Reform studio : une startup qui crée des meubles à partir de sacs plastiques
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 2 décembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Décembre 2016 à 11:59

La startup Reform studio participe à sa manière à l’élan de protection de l’environnement en Egypte, en recyclant les sacs plastiques jetés par les ménages.

Reform studio est une jeune startup cairote qui a fait de la lutte contre les changements climatiques son cheval de bataille à travers l’innovation et la créativité.

Créée par deux jeunes entrepreneuses, Hend Riad et Mariam Hazem, Reform studio se spécialise dans les meubles et objets de décoration en recyclant les sacs plastiques usagés, redonnant ainsi une deuxième vie aux déchets. Explications…

Un sac plastique prend 450 ans pour se dégrader !

Au Caire, les sacs plastiques sont jetés par millions dans la nature ; de quoi inquiéter les organismes et associations de défense de l’environnement qui voient là un danger qui guette non seulement la population de cette mégalopole moyen-orientale, mais aussi les générations futures : un sac plastique prend 450 ans pour se dégrader complètement… Les sacs plastiques sont d’autant plus problématiques que leur recyclage n’est efficace ni sur le plan énergétique, ni au niveau environnemental.

Ce sujet a interpellé Hend Riad et Mariam Hazem lorsqu’elles étaient encore étudiantes à la Faculté des sciences et arts appliqués à l’Université allemande du Caire. « En cherchant comment transformer les sacs plastiques pour les valoriser, nous avons tout de suite vu les possibilités ouvertes par les savoir-faire artisanaux locaux, notamment en matière de tissage », expliquent les deux entrepreneuses.

Celles-ci ont ainsi mis au point un matériau innovant appelé « Plastex », fruit de «cette connexion entre une problématique environnementale, des technologies traditionnelles et le design », affirment-elles. Le Plastex est obtenu en compressant des sacs plastiques qui sont ensuite laminés et tissés pour servir à créer meubles et autres objets à la fois fonctionnels et décoratifs.

« Valoriser les savoir-faire artisanaux égyptiens »

Reform Studio est donc la réponse de deux jeunes entrepreneuses égyptiennes à la problématique des déchets en Egypte. Après un démarrage laborieux, plusieurs expériences mitigées et une dizaine de propositions refusées, la nouvelle pousse a trouvé son rythme de croisière en 2011, enchainant les récompenses à l’international.

Après avoir raflé la première place aux Egypt Design Industry Awards en 2012, puis le prix « Pioneer of Egypt », Reform Studio fera ses galons en Europe avec une belle 2e place aux Satellite Awards puis le prix Silver A’ en Italie et enfin le prestigieux Cartier Women’s Initiative Award à Paris.

Aujourd’hui, Reform Studio œuvre pour valoriser les savoir-faire artisanaux égyptiens et se tourne de plus en plus vers les femmes issues des milieux défavorisés. « La société égyptienne bouge et le design doit contribuer à ce changement », explique Hend Riad. Une belle preuve de citoyenneté qui illustre le renouveau du paysage entrepreneurial égyptien.

Pour en savoir plus sur l’économie égyptienne, retrouvez tous les chiffres clés à connaître dans notre vidéo :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *