3 sous-marins israéliens seraient construits par un groupe dont l’Iran est actionnaire
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #ISRAEL
Karl Demyttenaere
lundi 5 décembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 5 Décembre 2016 à 16:13

Un scandale a éclaté concernant cette commande par l’Etat Hébreu de 3 sous-marins au groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Ce dernier comptait un investisseur pas comme les autres parmi ses actionnaires : l’Etat iranien.

L’affaire a fait scandale en Israël et pour cause, d’après plusieurs médias, l’Iran Foreign Investment Compagny (IFIC), compagnie publique iranienne gèrant les capitaux investis dans des entreprises étrangères, aurait une participation de 4,5% dans le groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS)

Ce dernier vient de recevoir une commande d’Israël pour construire 3 submersibles pour un coût total de 1,2 milliard d’euros, devant remplacer à terme les sous-marins les plus anciens de la flotte israélienne

L’entreprise allemande ayant reçu la commande a pour sa part confirmé que l’IFIC a détenu 7% de ses actions, cette participation a diminué à partir de mai 2003, passant sous les 5%. TKMS n’a cependant pas précisé le pourcentage exact dont dispose l’organisme iranien à l’heure actuelle.

Problème : de nombreux experts militaires étrangers estiment que ces submersibles seront susceptibles d’être équipés avec des missiles nucléaires ou encore à mener des missions d’espionnage au large des côtes iraniennes.

Pour en savoir plus sur l’économie d’Israël, découvrez notre vidéo avec les chiffres clés à connaître :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *