Attentat au Caire, la communauté copte frappée au coeur
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
lundi 12 décembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 12 Décembre 2016 à 10:44

Le 11 décembre, une bombe a explosé dans la cathédrale copte orthodoxe du Caire. Cette communauté représentant plus de 10% de la population a été directement visée par cette attaque.

La cathèdrale copte du Caire visée par l’attaque

L’explosion est survenue le dimanche 11 décembre au matin durant l’office dans la cathédrale copte orthodoxe de la capitale égyptienne, le Caire. L’attentat a fait au moins 25 morts et de nombreux blessés. L’explosion aurait été provoquée par une bombe de 12 kilos de TNT.

Il s’agit d’un lieu symbolique puisque la cathédrale Morcossiya du Caire est le siège papal (même si le chef de l’église copte porte le titre de pape d’Alexandrie) vénéré par 9 millions de coptes d’Egypte et 2 millions de plus à travers le monde avec la diaspora.

Un motif politique ?

Cette communauté copte, représentant environ 10% de la population égyptienne, s’est vue souvent reproché d’avoir souteni la destitution du président Mohamed Morsi, issu des rangs des Frères Musulmans, par l’armée.

A noter qu’en avril 2013, durant le mandat du président Morsi, la cathédrale avait été l’objet d’une attaque aux cocktails Molotov et à l’arme à feu par des centaines d’islamistes. Ainsi, plus de 100 000 coptes auraient quitté le pays durant cette période.

Après la destitution de Mohamed Morsi, le nouveau président Abdel Fattah al Sissi était fréquemment perçu par les chrétiens coptes comme un soutien. Ce dernier s’est d’ailleurs rendu à chaque Noël copte à la cathédrale.

La suite d’une longue série d’attaques en Egypte

Cette attaque survenue au cœur de la capitale égyptienne intervient alors qu’un autre attentat à la bombe a été perpétré contre un check-point au Caire deux jours auparavant. Durant cet attentat revendiqué par le groupe Hasm (groupe que les autorités décrivent comme affilié aux Frères musulmans), six policiers sont décédés et trois autres ont été blessés 

Le 8 décembre, un autre attentat à la bombe, non revendiqué cette frois a frappé la province de Kafr al-Cheikh au nord du Caire, tuant un passant et blessant légèrement deux policiers. 

Suite à l’attaque de la cathèdrale copte, le président Abdel Fattah al-Sissi a décrété trois jours de deuil national à compter de dimanche.

Pour en savoir plus, découvrez ce reportage sur l’attaque et sur les réactions de la population égyptienne par la chaîne d’informations française Itélé :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *