La Bourse d'Alger signe un partenariat pour améliorer la formation des journalistes
#ASavoir #Actualite #Agenda #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
mardi 20 décembre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 20 Décembre 2016 à 16:47

La Bourse d’Alger a signé une convention de partenariat avec le Centre International de Presse (CIP) afin de mieux former les journalistes algériens. Objectif : améliorer le traitement des informations économiques et financières dans le pays.

Benmouhoub Yazid, Directeur Général de la Bourse d’Alger et Beddiar Tahar, Directeur Général du Centre International de Presse (CIP) ont procédé à la signature d’une convention de partenariat, en présence des Ministres des Finances, Hadji Baba Ammi et de la Communication, Hamid Grine, le 19 Décembre 2016, au siège du CIP, Maison de la Presse, Kouba.

Dans le cadre de cette convention de partenariat, les deux parties se sont engagées à renforcer les liens de coopération afin :

– De doter le paysage médiatique de la place d’Alger de compétences en communication financière et boursière ;

D’aider les journalistes à traiter et transmettre l’information financière de manière fiable, complète, pertinente et tangible ;

– D’initier les journalistes Algériens à la réglementation, aux techniques et au fonctionnement du marché financier Algérien ;

– D’associer les journalistes aux efforts de promotion de la culture financière et aux règles relatives à l’appel public à l’épargne et à l’information financière.

Eviter les erreurs

Lors du point de presse, le ministre des Finances a relevé l’importance de ce genre de formation dans le sens où elle contribue à renforcer les compétences des journalistes dans le traitement des informations financières et boursières.

Selon le ministre des Finances, cela permet aux journalistes d’éviter de commettre des erreurs techniques sur le plan informationnel, susceptibles de générer un impact préjudiciable aux entreprises, aux banques ou autres organismes.

Améliorer le professionnalisme du secteur

D’après le ministre Grine a expliqué que l’intérêt de cette convention était de structurer la notion du professionnalisme dans la presse nationale car la formation, dans certains domaines sensibles, demeure une nécessité pour continuer notre démarche de professionnaliser le secteur et avoir des informations justes, fiables, et complètes“.

La formation des journalistes dans la finance pourrait également “aider le processus de modernisation du système monétaire et bancaire national” d’après le ministre de la communication qui termine “la presse algérienne et le niveau des journalistes ont beaucoup progressé ces dernières années, permettant à l’Algérie d’avoir certains journalistes de renommée régionale et mondiale“.

Pour en savoir plus sur l’économie algérienne, découvrez notre vidéo sur les chiffres clés du pays : 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *