#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #Institutions #PhotosEtVideos #LIBAN
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 23 décembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 23 Décembre 2016 à 08:41

Le Liban est depuis plusieurs années dans le collimateur de Washington en matière de la protection des droits de propriété. Toujours en bas du classement mondial et régional, le pays enregistre cependant une augmentation de son score.

L’indice international des droits de propriété, élaboré par property Rights Alliance révèle que le Liban a été classé au 117ème rang mondiale sur 128 pays et en termes de protection des droits de propriété physique et intellectuelle en 2016.

Le Liban améliore son score mais reste mal classé

Cette étude indique également que le pays, en plus de se retrouver en queue peloton de la protection des droits de propriété, se retrouve en avant-dernière place dans la région Mena, juste devant la Mauritanie.

Le pays affiche un score de 3.8 points sur une échelle de 10 contre une moyenne mondiale et régionale de 5.5 points et 5.4 points respectivement. Cependant, bien que très faible, le pays est tout de même en hausse comparé aux 6 dernières années avec seulement 3.5 points en 2015.

Le Liban aux portes de la Watch List ?

Cette étude a été élaborée à partir de dix composantes regroupées en trois catégories. Il s’agit d’abord de l’environnement légal et politique, pour lequel le pays n’a obtenu que 2.7 points, se classant dernier sur ce point dans la région.

Ensuite, les droits de la propriété intellectuelle, le Liban est également en dernière place, obtenant seulement 3.2 points. Troisième et dernière catégorie, le droit de la propriété physique obtient une note acceptable, devant l’Algérie, l’Egypte, l’Iran et la Mauritanie avec 5.6 points et rejoint la 12ème place régionalement.

Le Liban fait le forcing depuis quelques mois et relance sa candidature à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Solide, le dossier de Beyrouth reste tout de même terni par les contretemps enregistrés par sa politique de protection de la propriété intellectuelle le plaçant dans la liste de surveillance « Watch List » des Etats-Unis.

La protection des droits de propriété expliquée par le Dr. Pierre El Khoury-Lebanon Copyright (en arabe) :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *