L’Union européenne et Israël veulent franchir une étape dans leurs relations
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Karl Demyttenaere
jeudi 29 décembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 29 Décembre 2016 à 16:47

Après une période de 5 ans de froid, Bruxelles et l’Etat Hébreu veulent relancer leurs liens bilatéraux en 2017.

Fermer la parenthèse, c’est l’objectif de l’Union européenne et d’Israël qui veulent relancer leurs relations bilatérales après 5 ans de rapports distants. A l’heure actuelle, Bruxelles et l’Etat Hébreu mènent des pourparlers avancés concernant une convocation du Conseil d’association UE – Israël, sommet bilatéral au niveau ministériel.

Le but de ces négociations serait d’organiser cette rencontre dès le début de l’année 2017. A noter que la dernière rencontre de ce type s’était tenu en 2012. Si ce Conseil de l’Association UE-Israël se tient effectivement l’année prochaine, Bruxelles serait vraisemblablement représentée par son chef de la politique étrangère, Federica Mogherini, et Israël par le ministre Tzachi Hanegbi.

Au-delà de cette réunion, l’objectif est de mettre en place une nouvelle relation entre les deux ensembles. En effet, cela doit passer par la mise en place de « priorités de partenariat », il s’agit d’un nouvel outil de régulation des liens bilatéraux. Ce dernier a émergé en 2015 après la révision par l’Union européenne de son programme de politique de voisinage.

La fin d’une période difficile ?

La mise en place de ce nouvel outil pourrait être un moyen pour l’Etat Hébreu et l’Union européenne de mettre fin à une période difficile dans leur relation. En 2008, alors que Bruxelles et Israël souhaitaient aller plus loin dans leurs rapports bilatéraux, le lancement en Israël de l’opération Plomb Durci contre le Hamas, ainsi que des querelles sur la question des implantations, Bruxelles avait décidé de geler les négociations.

En novembre de l’année dernière, l’Union européenne avait demandé à ses membres de mettre des étiquettes sur les produits fabriqués hors des frontières pré-1967. Une mesure fortement condamnée par Israël et qui avait par conséquent refroidi les relations entre Bruxelles et l’Etat Hébreu.

Reste à savoir si ce nouveau départ ne va pas caler au démarrage suite au récent vote d’une motion controversée à l’ONU…

Pour en savoir plus sur les relations entre Israël et la France, découvrez notre interview exclusive de l’Ambassadeur d’Israël en France, Aliza Bin Noun :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *