Le Technion développe la formation des populations arabes en Israël
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Karl Demyttenaere
vendredi 30 décembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 30 Décembre 2016 à 10:41

Surnommé le « MIT israélien », le Technion a grandement augmenté le nombre de ses étudiants arabes cette dernière décennie grâce à un programme ambitieux et sans discrimination positive.

Le Technion, l’Institut de technologie d’Israël 

Trois fois plus d’étudiants arabes, c’est le résultat spectaculaire obtenu par le Technion après avoir mené pendant une décennie un programme ambitieux. A l’heure actuelle, près de 20% des étudiants de l’université technologique la plus prestigieuse d’Israël sont arabes.

Des étudiants peu nombreux dans les universités

D’après le Bureau central des statistiques, les Arabes représentent environ 20,7% des 8,4 millions de citoyens israéliens en 2015. D’après le Conseil de l’Enseignement supérieur, le taux d’étudiants arabes dans l’enseignement supérieur est lui passé de 9,3% à 13,2% durant ces 5 dernières années.

Allant à l’encontre de cette tendance dans le monde universitaire israélien, le programme lancé par le Technion est baptisé NAM (acronyme en hébreu, que l’on peut traduire par « l’excellence de la jeunesse arabe »). Financé par des mécènes juifs, il débute par un « camp d’entraînement » de 10 mois en mathématiques, en physique, en anglais et en hébreu. 

Ensuite, pendant leurs études, chaque participant se voit attribuer un mentor. De plus des groupes de discussion permettent aux étudiants de s’adapter au nouvel environnement universitaire qu’ils ne connaissent pas encore. 

Les participants sont admis dans ce cours préparatoire sur la base de leurs résultats du lycée et ont le même niveau scolaire que tous les autres candidats. Durant la formation au Technion, le taux de décrochage est actuellement de 15 %, un chiffre proche de celui des étudiants juifs. 

Des résultats impressionnants

A noter qu’une enquête effectuée auprès de 1 500 jeunes diplômés arabes du Technion a démontré qu’ils ont en grande majorité trouvé du travail dans l’année après leur remise de diplôme. Près de 20% d’entre eux ont été engagés par des entreprises high-tech internationales.

Ce programme permet de briser un mécanisme touchant la population arabe en Israël. En effet, le salaire moyen pour cette population dans l’Etat Hébreu représente la moitié du salaire moyen de la population juive, selon les chiffres du Bureau central des Statistiques en 2015. De plus, le taux de chômage dans la population arabe en âge de travailler étant de près de 50%..

Ce programme, appliqué à l’ensemble des universités israéliennes, pourrait constituer une réponse efficace à la fois aux difficultés économiques de cette population et au manque de main-d’œuvre qualifiée de nombreuses entreprises et start-up.

Pour en savoir plus sur le Technion, découvrez notre interview inédite de Muriel Touaty, Directrice générale de Technion France :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *