Un litige territorial avec l’Arabie Saoudite déclenche un vent de révolte en Egypte
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mercredi 4 janvier 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Janvier 2017 à 15:53

Deux îles en mer Rouge sous le contrôle de l’Egypte vont être rétrocédées à l’Arabie Saoudite suite à un accord entre Riyad et le Caire. Une décision qui a soulevé un tolet en Egypte et provoqué des manifestations.

Le 2 janvier, des manifestations sont descendues dans les rues du Caire pour s’opposer à la rétrocession de deux rochers à l’Arabie Saoudite.

Ces deux îlots inhabités sont situés dans le nord de la mer Rouge, au large du Sinaï, d’une longueur de 15 kilomètres pour Tiran, le plus grand, et de 8,7 kilomètres pour Sanafir. Ils ont une importance stratégique tant pour l’Arabie Saoudite que pour l’Egypte étant donné leur emplacement

Les autorités égyptienne ont décidé de passer outre l’invalidation de cette restitution par la haute cour administrative égyptienne en juin 2016, suite à un premier accord en avril 2016 lors d’une visite du Roi Salman.

Cependant, ce choix a provoqué la colère de manifestants qui se sont rassemblés le 2 janvier devant siège du syndicat des journalistes au Caire. Dispersé par la police, le cortège envisageait de marcher sur le parlement pour protester contre cet accord qui devait être ratifié alors par les élus. Ces Egyptiens voient dans cette rétrocession comme un abandon de souveraineté sur leur terre de la part de l’Etat.

Une difficulté pour Sissi

Cette opposition populaire constitue un obstacle supplémentaire pour le président Abdel Fattah al-Sissi. Ce dernier souhaite réussir à maintenir ses relations entre l’Arabie saoudite et le régime syrien.

Ce rapprochement mené depuis par l’Egypte avec le régime de Bachar Al-Assad expliqué également la montée des tensions entre le Caire et Ryiad, deux partenaires sunnites de longue date.

Ces relations avaient déjà soufferts du  refus égyptien de participer à la coalition saoudienne contre la rébellion houthie pro-iranienne au Yémen. Ces rapports se sont tellement dégradés que Ryad a coupé l’approvisionnement de l’Egypte en pétrole.

La résolution de la question de ces deux îles contestés pourrait permettre d’écrire un nouveau chapitre entre l’Egypte et l’Arabie Saoudite et d’envisager des projets communs ambitieux commela construction d’un pont sur la mer Rouge entre le sud du Sinaï et le Nord-Ouest de l’Arabie.

Ce projet ambitieux et colossal permettrait des échanges directs entre la Péninsule arabique et l’Afrique. Pour voir le jour, ce projet devra dépasser les nombreuses dans la région.

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez tous les chiffres clés sur ce grand pays avec notre vidéo :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *