#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #Institutions #PhotosEtVideos #VieDesEntreprises #MAROC
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 6 janvier 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 6 Janvier 2017 à 11:48

Les marques marocaines souffrent d’une mauvaise réputation dans leur propre pays à cause d’une mauvaise communication. Une étude révèle la popularité des marques marocaines en Afrique.

Une étude réalisée par le cabinet marocain Timlog Solutions sur le thème des nouvelles tendances du marketing et de la communication 2017 a révélé que les marques marocaines souffrent d’une mauvaise réputation dans leur pays à cause d’une mauvaise communication.

Le Made in Morocco dénigré par les marocains ?

« Les marques locales ne communiquent pas assez, encore moins sur leur marocanité » indique le sondage.  Méconnues et même dénigrées par la population marocaine, 50% des marocains interrogés ont été incapables d’identifier ou même de citer une seule des marques marocaines, confondues avec des marques étrangères.

En outre, 35% des Marocains estiment que les produits « Made in Morocco » sont de faible qualité tandis que 65% considèrent la stabilité politique et l’emplacement géographique comme étant les points forts du pays.

Les pays francophones apprécient les produits marocains

Au niveau des pays africains francophones, 50% des habitants classent le Royaume chérifien au premier rang africain en matière de stabilité politique. En Afrique anglophone, 25% des réponses indiquent un avis favorable quant à la situation politique, culturelle et touristique du Royaume.

Au Maghreb, seulement 20% des interrogés estiment que les produits marocains sont de mauvaise qualité contre seulement 10% au niveau africain.

Afin de stimuler l’industrie locale et d’améliorer la stratégie de commercialisation des marques marocaines, le président de l’Association marocaine du marketing et de la communication, Mr. Khalid Baddou encourage fermement le développement des capacités des entreprises à l’export, l’intégration du commerce électronique et des technologies numériques et l’établissement de stratégies de branding.

Pour aller plus loin, le président de l’Association Professionnelle des Marques Marocaines, Adil Lamnini vous livre les grandes lignes du programme de sensibilisation des PME/PMI marocaines à une culture du marques :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *