Après 17 ans de blocage, l’Egypte rouvre ses frontières au bœuf irlandais
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mardi 10 janvier 2017 Dernière mise à jour le Mardi 10 Janvier 2017 à 12:53

Les autorités de Dublin et du Caire sont parvenues à un accord afin de rouvrir le marché égyptien aux exportations de bœuf irlandais. Il s’agit d’un évènement pour ce secteur après 17 ans de blocage.

Un accord a été trouvé entre les autorités irlandaises et égyptiennes pour rouvrir le marché du pays nord-africain aux exportations de bœuf irlandais, après un blocage de près de 17 ans, d’après un communiqué du ministère irlandais de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche.

Cette annonce survient après la réouverture du marché égyptien aux exportations irlandaises de bétail vivant, en février, suite à une visite d’inspection effectuée par le ministère égyptien de l’agriculture en Irlande. 

Avant l’interdiction, survenue à cause de l’épizootie de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ou « maladie de la vache folle »), les exportations irlandaises de bœuf en direction de l’Egypte représentaient 234 millions d’euros par an et 157 000 de tonnes.

Et pour cause, l’Egypte représente le plus grand marché de consommation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. A noter qu’il s’agit de la troisième destination des produits agroalimentaires irlandais en Afrique, avec des exportations d’environ 45 millions d’euros en 2015.

Pour en savoir plus sur l’économie égyptienne, découvrez ce qu’il faut savoir sur le pays :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *