Quels sont les pays africains les plus connectés à Facebook ?
#Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions
Karl Demyttenaere
mercredi 11 janvier 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 11 Janvier 2017 à 10:36

L’Afrique compte près 1,2 milliard d’habitants. Parmi eux, près de 146 millions seraient des utilisateurs de Facebook d’après une étude menée à l’échelle du continent. Découvrez quels sont les pays les plus connectés du réseau social de Mark Zuckerberg.

On dénombrait en 2016, 350 millions d’internautes sur le continent africain. D’après une étude réalisée par Medianet, un cabinet tunisien spécialisé dans l’ingénierie informatique et le web service, ils seraient près de 146 millions à utiliser Facebook. Les pays du nord de l’Afrique sont les plus connectés au célèbre réseau sociaux.

En Tunisie, on dénombre 6,1 millions d’utilisateurs de Facebook (l’équivalent de 55% de la population totale). Au Maroc, c’est près de 13 millions d’internautes qui se connectent sur Facebook (39% de la population du pays) tandis qu’en Algérie ils sont près de 17 millions d’utilisateurs (43% des algériens)

C’est l’Egypte qui rassemble le plus d’utilisateurs du réseau social de Mark Zuckerberg avec près de 33 millions de personnes (soit 37% de la population du pays), soit une hausse de près de 15% en un an. 

Le pays plus le plus connecté à Facebook, c’est-à-dire avec le plus grand nombre d’utilisateurs par rapport à la population, est l’archipel des Seychelles. Avec 56,26% de Seychellois sur Facebook, le pays devance la Tunisie qui a perdu sa première place avec « seulement » 55% de tunisiens connectés. 

Voici le classement des dix pays africains qui comptent le plus d’utilisateurs sur Facebook :

    • Egypte : 33 millions
    • Algérie : 17 millions
    • Nigéria : 16 millions
    • Afrique du Sud : 14 millions
    • Maroc : 13 millions
    • Kenya : 6,2 millions
    • Tunisie : 6,1 millions
    • Tanzanie : 4,4 millions
    • Ghana : 4 millions
    • Angola : 3,8 millions

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *