Le déficit commercial libanais repart à la hausse en 2016
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Karl Demyttenaere
jeudi 12 janvier 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 12 Janvier 2017 à 11:38

Après une année 2015 placée sous le signe de la baisse du déficit commercial libanais, celui-ci est reparti à la hausse. Les coupables sont l’augmentation des importations, les matières premières en tête, et la baisse des exportations industrielles.

La balance commerciale du Liban s’est de nouveau dégradée en 2016, alors même que le déficit s’était réduit de 12% en 2015. D’après les chiffres des douanes, le déficit commercial a connu une hausse de 6,8% en glissement annuel, à 14,4 milliards de dollars, sur les 11 premiers mois de 2016.

Cette tendance s’explique par une augmentation des importations, de 15,4 % en volume (à 16,1 millions de tonnes) et de 5,8% en valeur (à 17,1 milliards de dollars), alors même que les prix du pétrole ont connu pas moins de 2 années de forte baisse. Les hydrocarbures restent le premier poste d’importation (20% de la valeur totale) ont malgré tout pu bénéficier de cette baisse des prix.

Les exportations également en difficulté

Les exportations n’ont pas pu venir compenser ce mouvement puisque leur volume a baissé de 16,5%, à 1,4 million de tonnes, malgré une stabilisation de leur valeur, à 2,7 milliards de dollars. A noter que la catégorie « perles, métaux et pierres précieuses est de nouveau en tête puisqu’elle représente 29% de l’ensemble valeur des exportations, avant les produits alimentaires (15 %).

Parallèlement, les exportations industrielles ont reculé de manière exceptionnelle, chutant de 15,5 % entre janvier et octobre 2016, à 2,1 milliards de dollars. Une baisse d’autant plus significative que ce domaine d’activité représente 85% du total de la valeur des exportations du Liban

Cette dégringolade trouve son explication en dehors du Liban puisque la région du Golfe, principale destination de ces produits industriels comme le matériel électrique, traverse une crise économique. 

A noter également que l’année 2016 a été marquée pour le Liban par la reprise des négociations à propos de son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Reste à savoir si ces pourparlers, stoppés en 2009, vont cette fois aboutir…

Pour en savoir plus sur l’économie libanaise, découvrez notre vidéo avec les chiffres clés sur la capitale du pays, Beyrouth :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *