Satellite, câble sous-marin... L'Algérie révolutionne ses capacités dans les télécommunications
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE
Karl Demyttenaere
jeudi 12 janvier 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 12 Janvier 2017 à 16:07

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication Iman Houda Feraoun a annoncé le lancement de nouvelles infrastructures télécoms pour garantir la sécurité de tout le réseau de communication du pays.

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication d’Algérie, Iman Houda Feraoun, a annoncé le  9 janvier le lancement du premier satellite de télécommunications du pays : Alcomsat 1.

La construction du satellite débutera durant le premier semestre 2017. L’Agence spatiale algérienne (ASA), responsable du lancement du projet, estime que l’infrastructure télécoms spatial sera  efficiente fin 2017. D’après Iman Houda Feraoun, Alcomsat1 : « assurera la connexion Internet, en cas de coupure du câble sous-marin, même dans les régions isolées ».

Précisément, l’Algérie va s’appuyer aussi sur des infrastructures terrestres avec la construction d’un câble sous-marin de fibre optique Oran-Valence est prévue durant le premier trimestre 2017. Son coût est estimé à 26 millions d’euros. Le projet, à cause de lourdeurs bureaucratiques, souffre néanmoins de retards. 

Pour en savoir plus la situation économique de l’Algérie, découvrez notre vidéo sur les chiffres clés du pays :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *