Fresh'it, une tradition marocaine au service de l’innovation
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
vendredi 13 janvier 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Janvier 2017 à 08:46

La jeune start-up marocaine Go Energyless s’est inspirée d’une jarre traditionnelle en argile marocaine, la « khabia », permettant de rafraîchir l’eau pour développer un réfrigérateur fonctionnant sans électricité.

Raowia Lamhar, 23 ans, est tout juste diplômée de la faculté de sciences et techniques de Mohammedia (60 km au sud de Rabat). Avec deux associés, elle a lancé la start-up Go Energyless qui commercialise un produit innovant mais s’appuyant sur une tradition marocaine.

Ce produit, baptisé Fresh’it, est un réfrigérateur à base d’argile qui fonctionne sans électricité. Ce dernier ressemble d’abord à un gros pot en argile. Sous une toile de jute, on peut voir un deuxième pot en argile plus petit, l’ensemble formant un réfrigérateur rudimentaire

Quand économie rime avec écologie

Ce procédé écologique s’inspire d’une technique permettant de rafraîchir l’eau avec une jarre traditionnelle en argile marocaine : la “khabia”. Pour la production, la jeune pousse a fait appel à deux artisans potiers de la région de Marrakech produisant jusqu’à 50 unités par mois.

Deux produits différents, même si ils ont une contenance et une performance énergétique similaire, sont proposés par la start-up depuis mars : un Fresh’it économique (environ 20 euros) et un Fresh’it avec davantage de finitions (environ 45 euros). Le premier s’adresse à des zones non raccordées au réseau électrique et le second davantage à des clients vivants dans les villes, achetant le produit via Facebook.

A l’heure actuelle, entre 20 et 50 Fresh’it sont vendus par mois. Pour éviter la rupture de stock, il est prévu de faire doubler la production dans les prochains mois.

Venez à la rencontre d’une autre start-up marocaine avec notre interview d’Anass El Hilal, fondateur et dirigeant de Medtrucks : 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *